Liens d'accessibilité

Fusillade à la base de Fort Hood au Texas


Le général Mark Milley s'addressant à la presse à Fort Hood au Texas

Le général Mark Milley s'addressant à la presse à Fort Hood au Texas

Un échange de tirs a éclaté mercredi dans la base militaire américaine de Fort Hood, au Texas, près de la ville de Waco. Quatre personnes sont mortes, dont le tireur, le soldat Ivan Lopez.

Un échange de tirs a éclaté mercredi, en fin d'après-midi, dans la base militaire américaine de Fort Hood, au Texas, près de la ville de Waco.

De source officielle, on signale 4 morts, dont le soldat Ivan Lopez, 34 ans, qui a déclenché la fusillade avant de se suicider. Il y a eu 16 blessés, dont trois sont toujours en état grave.

Selon le commandant de Fort Hood, le général Mark Milley, on ignore ce qui a pu motiver Lopez à agir ainsi, et l'enquête se poursuit. A ce stade, il n'y a pas d'indication que la tragédie soit liée au terrorisme, a ajouté le général Milley. Le tireur avait servi en Irak en 2011, participant à des combats. Il était soigné pour dépression et anxiété.

Toute la soirée, le président Barack Obama a suivi l’évolution de la situation de près. " Cela nous brise le coeur qu'un tel incident ait pu se produire à nouveau ", a déclaré M. Obama. " Nous allons faire la lumière sur ce qui s'est passé exactement ", a-t-il promis aux journalistes, lors d'un point de presse à Chicago, dans l'Illinois.

Le président a offert ses condoléances aux victimes et à leurs familles, se référant à ceux "qui ont tant sacrifié pour la liberté".

'' Nous connaissons ces familles. Nous sommes conscients de leur service incroyable au pays et de leurs sacrifices. Évidemment, nos pensées et nos prières sont avec ... toute la communauté ", a-t-il poursuivi.

M. Obama a ajouté que son équipe de sécurité nationale reste en contact étroit avec le département de la Défense et le FBI, la police fédérale, pour déterminer exactement ce qui s'est passé et s'assurer que tout le monde soit en sûreté.

Fort Hood a été le théâtre d'une fusillade sanglante en 2009. Treize personnes ont été tuées et plus de 30 autres blessées quand un psychiatre de l'armée a ouvert le feu sur le personnel.
XS
SM
MD
LG