Liens d'accessibilité

France : le Sénat bascule à gauche


Jean-Pierre Bel, Président du bloc socialiste au Sénat français, répond aux questions des journalistes, le 25 septembre 2011

Jean-Pierre Bel, Président du bloc socialiste au Sénat français, répond aux questions des journalistes, le 25 septembre 2011

Certains mettent en garde contre une victoire à la Pyrrhus, mais l’avis général est que cette victoire est un avertissement pour Nicolas Sarkozy, à quelques mois de la présidentielle

Pour la première fois dans l’histoire de la cinquième république en France, la gauche contrôle le Sénat. Le parti socialiste et ses alliés ont en effet obtenu dimanche soir lors des élections sénatoriales 177 sièges sur 348, soit deux de plus que la majorité absolue.

A quelques mois des élections générales d’avril prochain, de nombreux observateurs voient cette victoire des socialistes comme un gros coup pour le président français Nicolas Sakozy, qui a convoqué aujourd’hui le premier ministre François Fillon, et Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP. Cependant, le gouvernement de droite pourra continuer de mener sa politique en s’appuyant sur sa majorité à l’assemblée générale, qui a toujours le dernier mot sur les textes de loi.

Nicolas Sarkozy, qui est en forte perte de popularité depuis quelques mois, se mesurera probablement avec le socialiste François Hollande à la prochaine présidentielle.

XS
SM
MD
LG