Liens d'accessibilité

Monaco fatigué, Lyon encore perturbé ?


L'AS Monaco Tiemoue Bakayoko fête le 3e but avec Kylian Mbappe-Lottin, lors du match contre Manchester City, le 15 mars 2017.

Les Lyonnais doivent oublier le match chaotique de jeudi en Europa League avant un déplacement dimanche à Bastia. La 33e journée de championnat sera aussi importante pour le leader Monaco, qui a un calendrier éreintant mais ne peut se permettre de lever le pied après un match pas comme les autres à Dortmund.

. Lyon, encore sous tension ?

Comment les Lyonnais vont-ils réagir après le match d'Europa League, remporté in extremis jeudi contre Besiktas (2-1), au bout d'une soirée marquée par des affrontements entre supporters et l'envahissement de la pelouse ?

Décrochés de la course au podium (Nice, 3e avant de recevoir Nancy samedi, compte 16 points d'avance sur eux), ils doivent en tout cas éviter de céder trop de terrain à leurs poursuivants, Bordeaux, 5e avec cinq points de retard, et Marseille, 6e. Les Girondins, qui ont ravi la 5e place à l'OM lors de la journée précédente, se déplacent à Nantes pour tenter de la conserver.

De leur côté, les Marseillais doivent absolument s'imposer à domicile contre leur vieux rival Saint-Etienne dimanche (19h00 GMT). S'ils venaient à être battus au Vélodrome, ils se verraient doublés par les Stéphanois, qui comptent un match en moins.

Mais les Lyonnais pourraient devoir à nouveau composer avec un contexte tendu, à Bastia, où l'ancien entraîneur corse François Ciccolini, agacé par les exclusions de deux de ses joueurs, les avait prévenus, au terme d'un match aller perdu à Lyon : "Quand il faudra venir à Bastia, il ne faudra pas avoir la grippe, ni la gastro, ça va se régler comme d'habitude, entre hommes, comme des Corses". Depuis, Ciccolini a toutefois été remercié et Bastia, au bord de la relégation, a sans doute la tête ailleurs.

. Monaco, attention au relâchement

Les Monégasques vont-ils finir par craquer ? Evoluant depuis le début de la saison à un niveau époustouflant, ils disputent encore trois compétitions (Ligue des champions, Coupe de France, Ligue 1) et ne peuvent se permettre aucun faux pas en championnat, sous peine de laisser leur poursuivant parisien revenir à hauteur.

Du coup, la réception de Dijon samedi n'apparaît pas aussi aisée à négocier que le laisse à penser le pedigree de l'adversaire, promu en lutte pour le maintien et 19e du classement. D'abord parce qu'elle est intercalée entre deux quarts de finale de Ligue des champions, dont le premier, mercredi à Dortmund, a été gagné par Monaco (3-2) mais perturbé par une attaque à la bombe.

Ensuite parce qu'"après tout ce qui s'est passé là-bas (à Dortmund), c'est difficile, il y a beaucoup de fatigue", a confié le portier monégasque Danijel Subasic. Et que Dijon, qui a récemment tenu en échec Marseille au Vélodrome (1-1), avait aussi fait match nul contre les Monégasques au match aller (1-1). Point positif pour les Monégasques : le défenseur Benjamin Mendy, forfait à Dortmund, est proche d'un retour à la compétition.

. Occasion en or pour Lorient

Bastia ? Aux prises avec Lyon. Dijon ? Chez le leader monégasque. Nancy ? En déplacement à Nice, 3e du championnat. Le FC Lorient, qui semblait condamné à la relégation trois semaines plus tôt, a une occasion en or de prendre ses distances avec la L2 ce week-end.

Des quatre derniers du classement, les Merlus sont en effet les seuls à ne pas affronter un cador, puisqu'ils jouent samedi (18h00) à Montpellier, certes champion de France en 2012 mais actuellement 14e de Ligue 1. En cas de victoire, les hommes de Bernard Casoni enchaîneraient un quatrième succès consécutif, une série inédite pour eux depuis décembre 2013.

Parmi les autres clubs aux prises pour le maintien, Metz, 15e et Caen, 16e, s'affrontent en Lorraine. De leur côté, les Lillois, 13e et pratiquement assurés de se maintenir grâce à leurs 37 points, se déplacent à Rennes, où ils affronteront le 11e du classement.

Programme de la 33e journée de Ligue 1 de football qui sera disputée les vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 avril (en heure GMT):

Vendredi:

(18h45)

Angers - Paris SG

Samedi :

(15h00)

Nice - Nancy

(18h00)

Guingamp - Toulouse

Metz - Caen

Montpellier - Lorient

Rennes - Lille

(19h00)

Monaco – Dijon

Dimanche :

(13h00)

Nantes - Bordeaux

(15h00)

Bastia - Lyon

(19h00)

Marseille - Saint-Etienne

Classement : Pts J G N P bp bc dif

1. Monaco 74 31 23 5 3 88 26 62

2. Paris SG 71 31 22 5 4 64 21 43

3. Nice 70 32 20 10 2 52 26 26

4. Lyon 54 32 17 3 12 65 39 26

5. Bordeaux 49 32 13 10 9 46 39 7

6. Marseille 48 32 13 9 10 44 38 6

7. Saint-Etienne 45 31 11 12 8 35 25 10

8. Nantes 42 32 11 9 12 31 46 -15

9. Toulouse 41 32 10 11 11 33 33 0

10. Guingamp 41 32 11 8 13 38 43 -5

11. Rennes 40 32 9 13 10 29 37 -8

12. Angers 39 32 11 6 15 32 41 -9

13. Lille 37 32 10 7 15 31 39 -8

14. Montpellier 36 32 9 9 14 45 55 -10

15. Metz 35 31 9 8 14 29 59 -30

16. Caen 32 32 9 5 18 31 54 -23

17. Nancy 31 32 8 7 17 24 41 -17

18. Lorient 31 32 9 4 19 37 62 -25

19. Dijon 29 32 6 11 15 40 50 -10

20. Bastia 28 32 6 10 16 26 46 -20

NDLR : Les 2 premiers sont qualifiés directement pour la Ligue des champions (C1).

Le 3e est qualifié pour le 3e tour préliminaire de qualification de la C1.

. Les 2 derniers sont relégués en Ligue 2.

Le 18e disputera sa place en L1 lors d'un barrage en matches aller/retour avec le 3e de Ligue 2.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG