Liens d'accessibilité

La radicalisation des jeunes en débat à Dakar


Le président élu sénégalais macky Sall s'adressant à la presse après que le président Wade eut concédé la défaite, 2012.

Lors du Forum Paix et Sécurité, le président sénégalais Macky Sall a renouvelé son appel en faveur d'une lutte accrue contre la radicalisation des jeunes, déclarant que la violence n'a rien à voir avec l'islam. Le Sénégal, connu pour sa tolérance religieuse, est-il menace par une radicalisation des jeunes?

Le troisième forum sur la paix et la sécurité de Dakar s’est ouvert ce lundi.

Plusieurs personnalités politiques et des spécialistes des questions de sécurité et de défense prennent part aux discussions. Lors de la cérémonie d’ouverture, le président sénégalais Macky Sall a renouvelé son appel en faveur d'une lutte accrue contre la radicalisation des jeunes, déclarant que la violence n'a rien à voir avec l'islam.

Le Sénégal, connu pour sa tolérance religieuse, est-il menacé par une radicalisation des jeunes dans certains milieux, comme l'indique une récente étude du Timbuktu Institute ?

Joint par VOA Afrique, le sociologue sénégalais Djiby Diakhate souhaite que l'Etat mette en pratique sa politique de proximité pour mieux faire face aux défis auxquels les jeunes sont confrontés.

Abdourahmane Dia

XS
SM
MD
LG