Liens d'accessibilité

26e Forum économique mondial sur l'Afrique: le continent veut miser sur le numérique


Le Forum économique mondial sur l'Afrique s'ouvre le 11 mai 2016 au Rwanda.

Le Forum économique mondial sur l'Afrique s'ouvre le 11 mai 2016 au Rwanda.

Le 26e Forum économique mondial pour l'Afrique, consacré aux nouvelles technologies, s'est ouvert à Kigali, dans un contexte de chute des cours des matières premières qui met en lumière la nécessité de diversifier de nombreuses économies du continent.

Pendant trois jours, plus de 1.200 participants issus de plus de 70 pays, dont au moins dix chefs d'Etat et de gouvernement, vont échanger dans la capitale rwandaise sur le thème "Connecter les ressources de l'Afrique à travers la transformation numérique".

Plus de 5 chefs d’Etat et pas moins de 1400 dirigeants du monde des affaires seront présents.

Pour Claver Gatete, ministre de l’économie et des finances du Rwanda, il est très important pour le Rwanda d’accueillir ce forum.

« Cette réunion que nous allons accueillir est très importante pour notre pays parce qu’elle (…) regroupe un nombre important des gens issus du secteur privé, des chefs d’Etat ; tout ce monde va se mettre ensemble et discuter pour trouver des solutions ».

Les dirigeants vont échanger sur la diversification économique et pour une croissance inclusive. Mais les participants sont invités à tenir compte des changements technologiques rapides qui ont le potentiel de créer de nouvelles industries.

Comme l’explique, Elsie Kanza, directrice de la zone Afrique du World Economique Forum.

« Nous avons besoin du numérique pour pouvoir nous rapprocher les uns des autres. Il n’est pas possible de se développer avec les moyens traditionnels. »

"La situation économique en Afrique n'est plus comme elle était il y a 12 ou 24 mois", a souligné Oliver Cann, porte-parole du Forum. "Il y a enfin une meilleure compréhension de la grande nécessité de diversifier les économies en vue d'une croissance qui ne dépend pas des matières premières et des abondantes ressources naturelles dont disposent de nombreuses économies" africaines.

Le but du sommet est de "voir quels seront les vecteurs de croissance dans le futur", avec un accent particulier sur "les technologies au sein d'une économie numérique", selon M. Cann.

Mercredi matin, entrepreneurs, décideurs et membres de la société civile ont commencé à converger au "Kigali Conference and Exhibition Village", dans le centre de la capitale rwandaise, sur le site d'un campus universitaire.

Les travaux se sont ouverts notamment avec une première conférence sur "L'esprit d'entreprise en Afrique et ses infinies possibilités", à laquelle a participé Jeannette Kagame, la première dame rwandaise, au nom de sa fondation Imbuto qui s'occupe notamment de jeunes filles rwandaises.

XS
SM
MD
LG