Liens d'accessibilité

Les deux ex-otages espagnols d’AQMI de retour à Barcelone


Les deux hommes ont remercié le gouvernement espagnol pour avoir obtenu leur libération. Celle-ci met fin à un acte terroriste qui n’aurait pas dû avoir lieu, a déclaré le Premier ministre espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero.

A leur arrivée à Barcelone, Albert Vilalta et Roque Pascual ont été accueillis par une foule d’amis et de partisans. Les deux hommes ont remercié le gouvernement espagnol pour avoir obtenu leur libération. Celle-ci met fin à un acte terroriste qui n’aurait pas dû avoir lieu, a déclaré le Premier ministre espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero.

Vilalta et Pascual, a-t-il dit, sont libres après 268 jours aux mains de leurs ravisseurs, et près de neuf mois de souffrance pour eux et leurs familles. L’Espagne a intensifié ses efforts diplomatiques en plus de ceux de ses services de renseignement pour obtenir leur libération, a déclaré le Premier ministre Zapatero.

Les deux travailleurs humanitaires avaient été enlevés près de Nouakchott en compagnie d’une collègue et compatriote, qui a été libérée en mars. Le trio voyageait dans un convoi humanitaire organisé par l’ONG Accio Solidaria.

Le groupe est très heureux et sablera le champagne. Après 9 mois, c’est vraiment une raison d’être heureux, a déclaré Francesc Osan, le directeur de l’ONG.

Al-Qaida au Maghreb islamique dit avoir visé l’Espagne parce qu’elle est une alliée des Etats-Unis et membre de l’OTAN. Ce groupe est responsable d’une série d’attentats à la bombe et d’enlèvements à travers le Sahel. Il a revendiqué l’assassinat, le mois dernier, de l’otage français Michel Germaneau, de même qu’il a tué un otage britannique et un travailleur humanitaire américain l’an dernier.

Pour sa part, le gouvernement espagnol ne s’est pas expliqué sur les conditions de libération des agents d’Accio Solidaria ou sur les informations faisant état du paiement d’une rançon. La remise en liberté des trois Espagnols est intervenue après l’extradition, par la Mauritanie d’un Malien condamné pour leur enlèvement, une extradition qu’avaient exigée les terroristes.

XS
SM
MD
LG