Liens d'accessibilité

Deux équipes africaines du football féminin dirigées vers la sortie


La Brésilienne Marta face à la gardienne de but suédoise Hedvig Lindahl, le 6 août 2016. (AP Photo/Leo Correa)

La Brésilienne Marta face à la gardienne de but suédoise Hedvig Lindahl, le 6 août 2016. (AP Photo/Leo Correa)

Les Etats-Unis tenants du titres affronteront vendredi la Suède en quarts de finale des JO-2016, qui proposeront également Chine-Allemagne, Canada-France et Brésil-Australie, après les matches de la 3e et dernière journée de groupes disputés mardi.

Les quatre équipes éliminées dès le premier tour sont l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Nouvelle-Zélande et la Colombie.

La principale surprise est venue de Brasilia, où le Canada a battu pour la première fois de son histoire l'Allemagne (2-1), et en a même profité pour la devancer au classement final du groupe F. Les Européennes avaient pourtant ouvert le score par Behringer sur penalty mais Tancredi, la capitaine canadienne, a renversé la vapeur d'un doublé.

Dans l'autre match du groupe F, l'Australie a écrasé le Zimbabwe (6-1), qui aura encaissé la bagatelle de 15 buts en trois matches pour ses grands débuts olympiques.

Les nations déjà qualifiées avant cette troisième et ultime journée, les Etats-Unis et le Brésil, ont fait tourner, alignant pas mal de "coiffeuses". Et cela s'est fait sentir, avec des nuls à la clef.Les Brésiliennes, parmi lesquelles Marta n'a disputé que la seconde période, n'ont pas réédité leurs deux cartons (3-0 et 5-1): au contraire, elles ont fait 0-0 contre l'Afrique du Sud.

L'autre match du groupe E a d'ailleurs donné le même score, entre Chine et Suède, toutes deux qualifiées.

Les Américaines (groupe G) ont été menées par la Colombie, l'ont dépassée puis ont été rejointes in extremis à 2-2. Double ironie de l'histoire, Solo, considérée comme la meilleure gardienne du monde, a fait une bourde sur cette égalisation finale, et c'est donc face aux triples tenantes du titres que les "Cafeteras" éliminées auront décroché leur unique point.

La France a été sérieuse face à la Nouvelle-Zélande (3-0, but de Le Sommer et doublé de Necib), et finit à la deuxième place, comme la hiérarchie du groupe G le dessinait. Les Océaniennes, elles, s'arrêtent là en tant que moins bonnes troisièmes de groupe.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG