Liens d'accessibilité

Blatter admet avoir été "marqué" par son éviction de la FIFA


Sepp Blatter lors d'une conférence de presse à Zurich, le 26 février 2016.

Sepp Blatter lors d'une conférence de presse à Zurich, le 26 février 2016.

Condamné à six ans de suspension de toute activité liée au football, l'ancien maître du monde du ballon rond, âgé de 80 ans, assure:"J'ai été marqué par cela, à cause de ce qu'il m'est arrivé, cette attaque contre la FIFA m'a choqué".

Le président déchu de la Fifa Sepp Blatter admet qu'il a été très atteint par son éviction, et continue de jurer qu'il n'est "pas corrompu", dans une interview à la télévision allemande ZDF qui doit être diffusée jeudi soir.

Condamné à six ans de suspension de toute activité liée au football, l'ancien maître du monde du ballon rond, âgé de 80 ans, assure:"J'ai été marqué par cela, à cause de ce qu'il m'est arrivé, cette attaque contre la FIFA m'a choqué".

"Je continue aujourd'hui à souffrir de ce choc", assure le Suisse, qui vient de subir en juillet une opération pour un cancer de la peau.

En novembre 2015, il avait été placé "sous surveillance médicale" à la suite d'un malaise, causé par le stress et à l'origine d'une courte hospitalisation.

"Je ne suis pas corrompu", martèle l'homme qui a dirigé le football mondial de 1998 à 2015, interviewé dans sa maison du canton du Valais, en Suisse. "Tout cela va être tiré au clair, et je suis convaincu à 100% qu'à la fin, il ne restera rien contre Blatter", dit-il en parlant de lui-même.

Son dernier recours, devant le Tribunal arbitral du sport, plus haute juridiction sportive, doit être étudié le 25 août.

Blatter avait d'abord été puni fin 2015 d'une peine de 8 ans de suspension, pour un paiement suspect de 1,8 million d'euros à Michel Platini correspondant, selon eux, à un travail de consultant réalisé entre 1999 et 2002.

La peine a ensuite été réduite à 6 ans en appel. Platini a écopé de la même peine.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG