Liens d'accessibilité

Guardiola à City pour remplacer Manuel Pellegrini


Pep Guardiola lors d'un match de son club le Bayern, 21 avril 2015. (AP Photo/Matthias Schrader)

Pep Guardiola lors d'un match de son club le Bayern, 21 avril 2015. (AP Photo/Matthias Schrader)

"Manchester City confirme qu'il a commencé et finalisé ces dernières semaines des négociations contractuelles avec Pep Guardiola pour qu'il devienne l'entraîneur à partir de la saison 2016-2017".

La cour acharnée de Manchester City auprès de Pep Guardiola va enfin déboucher sur un mariage: le club anglais a officialisé lundi l'arrivée cet été pour les trois prochaines saisons de l'entraîneur espagnol, convoité par les meilleurs partis d'Europe.

Cela faisait plusieurs années que City draguait le Catalan de 45 ans et tournait autour de ce dépositaire de l'âme du FC Barcelone et pur produit de la Masia. Il vient enfin de réussir à lui passer la bague au doigt.

"Manchester City confirme qu'il a commencé et finalisé ces dernières semaines des négociations contractuelles avec Pep Guardiola pour qu'il devienne l'entraîneur à partir de la saison 2016-2017", se réjouit, sobrement, le club sur son site.

"Ces négociations ont été une reprise des discussions qui avaient eu lieu en 2012", a-t-il également reconnu alors que, depuis, chaque panne de résultats des Citizens faisait revenir le spectre d'une arrivée imminente de l'ex-technicien du Barça (2008-2012).

Tout à son bonheur, City n'a pas oublié d'avoir une petite pensée pour le Chilien Manuel Pellegrini (62 ans), l'actuel entraîneur du 2e de Premier League, qui en terminera donc cet été avec un séjour de trois à l'Etihad.

- Feuilleton -

"Manuel, qui soutient pleinement la décision du club et sa communication, est entièrement concentré sur les objectifs à atteindre cette saison, assurent ainsi les Citizens. Par respect pour lui et pour les joueurs, le club a souhaité ainsi rendre publique sa décision et enlever le poids non nécessaire de la spéculation."

Quelques semaines après l'annonce du départ estival de "Pep" du Bayern Munich et de son remplacement par l'Italien Carlo Ancelotti, cette officialisation met ainsi fin aux rumeurs et au feuilleton sur l'avenir de l'Espagnol, qui avait donné en début d'année un indice de sa prochaine destination.

"Je veux entraîner en Angleterre, en Premier League. Je suis jeune et j'ai besoin d'un nouveau défi, c'est la seule et unique raison", avait clamé le 5 janvier le Catalan.

Il sera resté trois ans en Allemagne sans, pour l'instant, réussir à remporter de nouveau la Ligue des champions (après deux sacres avec le Barça). "Trois ans, c'est suffisant, avait-il expliqué. J'aimerais bien rester 30 ans dans un même club, mais ce n'est pas mon genre".

A Manchester City, qui bénéficie d'une puissance financière colossale depuis son rachat en 2008 par un fonds souverain royal d'Abou Dhabi, il ne sera pas en terre inconnue, puisqu'il retrouvera de nombreux dirigeants qu'il a côtoyés en Catalogne.

- Modèle barcelonais -

L'ex-milieu blaugrana (1990-2001), réputé être l'un des meilleurs entraîneurs du monde, évoluera ainsi aux côtés de Ferran Soriano, ex-vice président du club espagnol devenu directeur exécutif des Citizens, ou Txiki Begiristain, son ancien coéquipier qui occupe le poste de directeur sportif à Manchester depuis 2012.

Outre leur admiration sans borne pour Guardiola, les Citizens s'inspirent en effet depuis des années d'un modèle catalan qui a fait ses preuves et cherchent à le recréer dans le nord de l'Angleterre. Il leur manquait l'ancien mentor de Messi pour en appliquer tout à fait les préceptes de jeu.

Comme entraîneur, Guardiola, qui compte 47 sélections avec la Roja entre 1992 et 2001, a remporté trois championnats d'Espagne (2009, 2010, 2011) mais surtout deux Ligues des champions (2009, 2011), une compétition dans laquelle les Mancuniens n'ont jamais été au-delà des 8e de finale alors qu'ils ambitionnent ouvertement de la remporter un jour.

Avec City, Pellegrini a lui remporté un titre de champion et une Coupe de la Ligue en 2014. L'entraîneur passé auparavant par le Real Madrid notamment reste d'ailleurs sur deux éliminations face au Barça en 8e de finale de la C1.

Maintenant que City a éclairci son avenir, le club peut désormais espérer que l'aura de son prochain guide attirera les meilleurs joueurs de la planète qui se refusaient jusque-là à lui, l'empêchant ainsi d'atteindre ses objectifs européens. Il y a quelques jours, le Barcelonais Neymar a d'ailleurs ouvertement fait un appel du pied à l'entraîneur...

Avec AFP

XS
SM
MD
LG