Liens d'accessibilité

34ème journée en Espagne : Messi et le Barça à la fête


Lionel Messi joue contre le Paris St Germain au Parc Des Princes, Paris, France, le 14 février 2017.

Lionel Messi enchaîne ! Fêté au Camp Nou pour son récent 500ème but avec Barcelone, l'Argentin a inscrit un nouveau doublé mercredi contre Osasuna (7-1), assurant aux Catalans de garder la tête du Championnat d'Espagne avant le match du Real Madrid en soirée.

"Merci +Leo+ !" : en déployant une vaste banderole avant ce match de la 34ème journée de Liga, les supporters du Barça ont célébré les prouesses du quintuple Ballon d'Or, auteur d'un doublé retentissant dans le clasico face au Real dimanche dernier (3-2).

Et Messi a répondu aux vivats par deux nouveaux buts, ses 501ème et 502ème sous le maillot blaugrana : d'abord un petit ballon piqué après une grosse bourde de la défense (12ème), ensuite sa "spéciale", une frappe placée au ras du poteau depuis l'entrée de la surface (61ème). Puis, il a cédé sa place.

André Gomes (30ème, 57ème) et Paco Alcacer (64ème, 86ème) ont aussi inscrit chacun un doublé et Javier Mascherano a participé à la fête sur un penalty (68ème) que ses partenaires lui ont volontiers cédé pour qu'il inscrive son tout premier but en 319 apparitions avec Barcelone !

Au classement, le Barça (1er, 78 pts) devance provisoirement de trois longueurs le Real (2ème, 75 pts), qui jouait sur le terrain de La Corogne en soirée (21h30) et compte aussi un match en retard à jouer courant mai à Vigo.

De son côté, la lanterne rouge Osasuna (20ème, 18 pts) a sauvé l'honneur par Roberto Torres (48ème) mais elle est proche d'être reléguée en deuxième division, ce qui pouvait être mathématiquement le cas si le premier non-relégable Leganés (17ème, 27 pts) s'imposait en soirée contre Las Palmas.

- Les remplaçants se montrent -

S'il est un joueur qui n'a pas été à la fête mercredi, c'est bien Salvatore Sirigu, le gardien d'Osasuna prêté par le Paris SG. L'Italien a pourtant réalisé quelques belles parades (39ème, 50ème) mais, abandonné par sa défense, il a fini par prendre une sacrée valise au Camp Nou.

La faute à Messi, déchaîné en cette fin de saison : l'Argentin, meilleur buteur de Liga avec désormais 33 buts, aborde lancé les quatre dernières journées qui pourraient permettre au Barça de décrocher un troisième titre de champion d'Espagne consécutif.

Les supporters barcelonais en ont profité pour saluer l'idole, brandissant leur maillot à bout de bras comme Messi l'avait fait dimanche soir après son doublé victorieux au stade Santiago-Bernabeu.

Il faut dire que l'opposition proposée par Osasuna était très faible. Et l'entraîneur barcelonais Luis Enrique en a profité pour laisser au repos la plupart de ses cadres (Suarez, Iniesta, Umtiti, Alba...), alors que Neymar purgeait pour sa part son troisième et dernier match de suspension.

Dans ce contexte, Messi n'a même pas eu à forcer son talent et les habituels remplaçants du Barça en ont profité pour se montrer. Ainsi, les recrues estivales Paco Alcacer et André Gomes, qui ont longtemps peiné à s'adapter au jeu de passes catalan, ont chacun inscrit leur premier doublé.

C'est bon pour la confiance avant le dernier mois de compétition, où le Barça visera un troisième doublé Liga-Coupe du Roi consécutif. Avec un Lionel Messi en pleine euphorie, l'hypothèse est crédible.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG