Liens d'accessibilité

Foley: les Etats-Unis avaient tenté de secourir les otages


Le président Barack Obama avait autorisé un raid visant à libérer les otages américains en Syrie, mais il a échoué

Le président Barack Obama avait autorisé un raid visant à libérer les otages américains en Syrie, mais il a échoué

Les États-Unis ont reconnu mercredi avoir lancé une opération cet été pour tenter de libérer les otages américains détenus par l'Etat islamique (EI) en Syrie. L'annonce est intervenue alors que le président Barack Obama condamnait dans les termes les plus fermes l'exécution d'un journaliste américain par des djihadistes, et réclamait l’aide des pays de la région pour empêcher le « cancer » de l’EI de se répandre.

Le porte-parole du Pentagone, l’amiral John Kirby, a précisé que les États-Unis ont tenté de secourir un certain nombre d'otages américains détenus par « un certain réseau » en Syrie. Cette opération aérienne et terrestre n'a pas réussi parce que les otages n’étaient pas présents dans le lieu repéré par les services du renseignement américains.

Selon la principale conseillère du président Barack Obama en matière d’antiterrorisme, Lisa Monaco, l'opération a été autorisé parce qu’il était évident que les otages étaient en danger croissant.

« Le gouvernement américain pensait avoir assez de renseignements et lorsque l’occasion s’est présentée, le président a autorisé le Pentagone à se lancer avec célérité dans une entreprise destinée à secourir nos compatriotes », a déclaré Mme Monaco dans un communiqué. L’opération a échoué, a-t-elle ajouté.

XS
SM
MD
LG