Liens d'accessibilité

FMI : les économies émergentes au ralenti pour la 5ème année de suite.


Le président russe Vladimir Poutine lors du Sommet des BRICS en juillet 2015, en Russie

Le président russe Vladimir Poutine lors du Sommet des BRICS en juillet 2015, en Russie

Avec la Russie et le Brésil en récession, la croissance des économies des pays émergents va subir un nouveau coup de frein en 2015, pour la cinquième année consécutive, avant une amélioration en 2016, a indiqué mardi le FMI.

Dans son rapport de prévisions mondiales, le Fonds Monétaire International (FMI) explique le ralentissement des pays émergents et en développement par la chute brutale des prix des matières premières, l'existence de tensions politiques et la baisse de rythme de la croissance chinoise.

Le FMI prévoit que les marchés émergents et les pays en développement croîtront à 4% en 2015 et à 4,5% en 2016, soit deux points de pourcentage de moins, dans les deux cas, que ce qui était prévu en juillet. "Pour les marchés émergents et les économies en développement dans l'ensemble, notre pronostic est que 2015 marquera la 5e année consécutive de ralentissement de la croissance", souligne l'organisme international. "Dans un contexte de chute des prix des matières premières, avec une rétraction des entrées de flux de capitaux, les pressions sur les monnaies et une croissante volatilité sur les marchés, les risques d'un ralentissement ont augmenté", précise-t-il.

Le FMI prévoit un recul du PIB russe de 3,8% cette année et de 0,6% en 2016, tandis que le PIB du Brésil devrait se contracter de 3% cette année et de 1% l'an prochain. La Chine progressera de 6,8% en 2015 et de 6,3% l'année suivante, confirmant la réduction attendue de son rythme d'expansion tandis qu'elle avance sur la voie des réformes de son économie qui ont secoué les marchés cette année. L'Afrique du Sud, quant à elle, connaîtra une croissance de 1,4% en 2015 et de 1,3% en 2016. Parmi les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), seule l'Inde conserve un horizon dégagé avec une solide croissance prévue de 7,3% et 7,5% en 2015 en 2016.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG