Liens d'accessibilité

Fitch: la Grèce risque un déclassement


(AP)

(AP)

Fitch est la dernière des trois grandes agences de notation, après Standard & Poor's et Moody's, à adresser un avertissement au nouveau gouvernement grec.


LONDRES (Reuters) - La note de la Grèce pourrait être abaissée si les discussions avec les bailleurs de fonds internationaux ne progressent pas d'ici la prochaine revue en mai, a déclaré jeudi l'un des responsables de l'agence de notation. Le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras a dévoilé mardi un gouvernement resserré essentiellement composé d'adversaires de longue date des mesures d'austérité imposées à la Grèce par ses créanciers internationaux.

Fitch est la dernière des trois grandes agences de notation, après Standard & Poor's et Moody's, à adresser un avertissement au nouveau gouvernement grec. "Si d'ici notre prochaine revue du 15 mai il n'y a aucun progrès dans ces discussions ou s'il semble qu'elles doivent échouer, cela constituerait bien sûr un motif de déclassement", a dit Douglas Renwick, responsable des ratings des notes souveraines européennes.

"A contrario, si un accord est conclu avec plus de financement et plus de soutien, il y aurait lieu de confirmer le rating". Fitch a révisé la perspective de la note B de la Grèce de stable à négative ce mois-ci. L'agence ne pense pas cependant que les retombées des difficultés de la Grèce affectent d'autres pays de la zone euro comme par le passé, même malgré la crainte qu'une rupture des négociations n'aboutisse à une sortie de la Grèce de la zone euro.

XS
SM
MD
LG