Liens d'accessibilité

Fin des combats dans la base de l'Amisom à Mogadiscio


(Reuters)

(Reuters)

Les tirs ont cessé et la situation est calme, a confirmé à l'AFP un porte-parole de l'Amisom, le colonel Ali Houmed.

Fin des combats au quartier général de la Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), attaqué jeudi à Mogadiscio. Selon l’Agence France Presse (AFP), qui cite l'armée ougandaise, la situation est sous contrôle du contingent ougandais en charge de la base.

Les tirs ont cessé et la situation est calme, a confirmé à l'AFP un porte-parole de l'Amisom, le colonel Ali Houmed, sans toutefois déclarer la fin de l'attaque. Nous sommes en phase d'investigations (...) nous voulons nous assurer que tout est terminé, a-t-il expliqué.

L'ensemble du personnel de l'Amisom et de l'ONU est sain et sauf, a également affirmé la Force africaine. Nous avons le contrôle total de la situation et il n'y a plus de combats, a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'armée ougandaise, Paddy Ankunda, joint à Kampala.

Les shebab nous ont attaqués aujourd'hui, mais nous avons réussi à repousser les assaillants. L'un d'eux a été tué à l'intérieur de la base de l'Amisom, a expliqué M. Ankunda, qui a précisé sur Twitter que les assaillants s'étaient introduits incognito à l'intérieur, sans fournir d'autres détails.

Selon lui, un soldat de l'UA a été blessé et au moins un assaillant tué à l'intérieur de la base.

Une source sécuritaire occidentale a indiqué qu'entre 15 et 20 assaillants avaient attaqué la base.

XS
SM
MD
LG