Liens d'accessibilité

Fin de la visite au Soudan su Sud de Navi Pillay


Navi Pillay rencontre Riek Machar, le 29 avril 2014

Navi Pillay rencontre Riek Machar, le 29 avril 2014

Le Haut-Commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme affirme que les belligérants ne semblent pas préoccupés par une possible famine dans le pays.

Après deux jours dans le pays, Navi Pillay s’est déclarée choquée après ses entretiens avec Salva Kiir le président et Riek Machar, l’ex vice-président.

La diplomate onusienne affirme que les deux frères ennemis ne sont pas favorables à un mois de trêve pour permettre à la population d’aller cultiver leurs champs et éviter ainsi une famine.

Aujourd’hui plus de 5 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire au Soudan du Sud

Présent également à Juba, Adama Dieng, conseiller spécial du SG de l'ONU pour la prévention du génocide.

Selon le Sénégalais, les Nations Unies ne permettront pas qu'un génocide se produise comme celui perpétré en 1994 au Rwanda.

Les "incitations à la haine" et les tueries "sur des bases ethniques" font craindre que "ce conflit dérape dans une violence grave qui échappe à tout contrôle", averti M.Dieng.
XS
SM
MD
LG