Liens d'accessibilité

Fin de la tournée africaine du Premier ministre japonais


Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a prononcé un discours au siège de l'Union africaine (UA)

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a prononcé un discours au siège de l'Union africaine (UA)

Shinzo Abe a prononcé un discours mardi à Addis Abeba en Ethiopie, au siège de l’Union africaine (UA).

A cette occasion, M. Abe a annoncé que le Japon prépare une aide d'environ 320 millions dollars pour l’Afrique. Le parlement japonais doit entériner ce projet, qui comprend une aide de 25 millions de dollars pour le Soudan du Sud, et 3 millions de dollars pour la Centrafrique.

En Côte d'Ivoire, M. Abe a rencontré les chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui ont participé à Abidjan à un sommet « CEDEAO-Japon ». La Côte d’Ivoire est l’une des grandes bénéficiaires de la coopération japonaise, sous forme essentiellement de dons.

Lors de son escale au Mozambique, M. Abe a signé une série d’accords économiques portant notamment sur les secteurs de l’énergie, de la santé et de la construction, rappellent les média. Il faut dire que depuis la catastrophe de Fukushima, le Japon cherche à sécuriser ses approvisionnements en énergie. Les importants gisements de gaz naturel offshore découverts au large du Mozambique l’intéressent particulièrement, de même que le potentiel de charbon du pays.

Le Mozambique prévoit de construire d'ici à 2018 quatre usines de liquéfaction de gaz de façon à exporter 20 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an. Or, le Japon est premier importateur mondial de GNL.

M. Abe, qui était accompagné d'une forte délégation de chefs d'entreprises, a insisté à Addis-Abeba sur la nécessité pour Tokyo de renforcer ses liens économiques avec l’Afrique, notamment par la promotion du secteur privé.

En juin 2013, M. Abe avait promis lors d'une réunion avec les dirigeants africains à Tokyo de fournir 32 milliards de dollars de financements publics et privés pour le développement de l'Afrique au cours des cinq prochaines années. A Abidjan, il a annoncé un décaissement 84,4 millions de dollars, en faveur de la sécurité dans la région du Sahel.
XS
SM
MD
LG