Liens d'accessibilité

Fin de grève pour l'équipe de rugby kényane


L'équipe de rugby à VII avec Humphrey Khayange et Collins Injera, après avoir gagné la finale de HSBC Singapore Sevens, à l'aéroport de Nairobi, Kenya, le 19 avril 2016.

L'équipe de rugby à VII avec Humphrey Khayange et Collins Injera, après avoir gagné la finale de HSBC Singapore Sevens, à l'aéroport de Nairobi, Kenya, le 19 avril 2016.

L'équipe de rugby à VII du Kenya a levé sa grève entamée la semaine dernière mais disputera les deux premières épreuves du circuit mondial sans son meilleur marqueur d'essais Collins Injera, qui n'a pas été retenu, a-t-on appris lundi auprès de la Fédération.

Vice-capitaine de l'équipe kényane, Injera a fait partie des joueurs qui se sont mis en grève la semaine dernière pour protester contre le non-paiement de bonus promis par la Fédération kényane de rugby (KRU) mais non versés. Alors qu'il semble apte, les raisons de son absence n'ont pas été fournies.

Les grévistes ont finalement accepté de reprendre l'entraînement lundi, quelques heures avant de prendre leur avion pour Dubaï, après avoir reçu l'assurance de la part du ministre des Sports que ces primes, d'une montant total de 200.000 dollars (189.000 euros), leur seraient finalement allouées.

Injera, qui a marqué pas moins de 235 essais au cours de sa carrière, sera absent lors des étapes de Dubaï, les 2-3 décembre, et d'Afrique du Sud, une semaine après.

Le Kenya, qui avait remporté en mai dernier le tournoi de Singapour, l'une des épreuves du circuit mondial, disputera à Dubaï trois rencontres, contre l'Australie, la France et le Japon.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG