Liens d'accessibilité

La suspension de Jérôme Valcke et Chung Mong-joon réduite


Joseph S. Blatter, président de la FIFA, à gauche, Jérôme Valcke, Secrétaire Général de la FIFA, au centre, et Nicolas Maingot, responsable de la communication de la FIFA arrivent au lieu d’une conférence de presse à Zurich, Suisse, 19 mars 2010. epa/ ALE

Joseph S. Blatter, président de la FIFA, à gauche, Jérôme Valcke, Secrétaire Général de la FIFA, au centre, et Nicolas Maingot, responsable de la communication de la FIFA arrivent au lieu d’une conférence de presse à Zurich, Suisse, 19 mars 2010. epa/ ALE

L’ancien secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, n’est plus suspendu que pour 10 ans contrairement aux 12 ans qu’il avait initialement écopés, a décidé en appel la justice interne de la Fifa.

La chambre d'appel présidée par Larry Mussenden (Bermudes) a également réduit de six à cinq ans la suspension qui frappait Chung Mong-joon, l’ancien vice-président de l’instance la plus haute du football mondial.

Jérôme Valcke avait été condamné en première instance le 16 février 2016 et Chung Mong-joon, le 7 octobre 2015.

L'amende infligée à Jérôme Valcke est restée inchangée à 100.000 francs suisses (92.000 euros), alors que celle de Chung Mong-joon, a été réduite, passant de 100.000 francs suisses à 50.000 francs suisses, selon un communiqué de la Fifa publié mardi.

M. Chong a été reconnu coupable d'infractions dans le cadre de l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022.

Le Français Jérôme Valcke avait été relevé de ses fonctions le 17 septembre 2015 après avoir été mis en cause dans une affaire de revente de billets du Mondial-2014 avant d'être limogé le 14 janvier.

En février 2016, il a été condamné à 12 ans de suspension de toutes fonctions liées au football.

La chambre d'appel a été présidée par Larry Mussenden (Bermudes).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG