Liens d'accessibilité

Un an de prison pour l'ex-coordinateur de l'équipe d'Equateur


Le coordinateur de football de l'équipe de l’Equateur Vinicio Luna, à gauche, s’affiche avec le joueur équatorien Ivan Hurtado lors d’une séance d’entrainement à Quito, en Equateur, 28 mai 2004. epa/ CECILIA PUEBLA

Le coordinateur de football de l'équipe de l’Equateur Vinicio Luna, à gauche, s’affiche avec le joueur équatorien Ivan Hurtado lors d’une séance d’entrainement à Quito, en Equateur, 28 mai 2004. epa/ CECILIA PUEBLA

L’ex-directeur logistique de la sélection équatorienne, a reconnu le "fait de blanchiment d'actifs dans le cadre du scandale de corruption international de la Fifa ou "FIFAgate", selon le parquet.

La justice équatorienne a condamné mardi l'ex-coordinateur de l'équipe nationale de football, Vinicio Luna, a un an de prison pour blanchiment d'actifs dans le cadre du scandale de corruption international de la Fifa ou "FIFAgate".

"La juge (Ana Lucia) Cevallos a ordonné contre Vinicio L. une peine de 12 mois de privation de liberté", a annoncé le parquet dans un message publié sur son compte Twitter.

Lors de l'audience de l'affaire "Ecuafutbol", comme est intitulé ce dossier en Equateur, Vinicio Luna, ex-directeur logistique de la sélection équatorienne, a reconnu le "fait de #blanchimentdactifs", a ajouté le Parquet dans un autre message.

La magistrate a en outre condamné M. Luna à une amende de 64.800 dollars et a ordonné la saisie d'un véhicule et d'une moto d'une valeur de 32.400 dollars, dont il n'a pu justifier l'achat, selon le Parquet.

Son avocat, Edison Cadena, a confirmé à la presse que "la condamnation a été de 12 mois".

Vinicio Luna, qui s'est soumis à une "procédure abrégée" et était en détention préventive depuis décembre dernier, avait déjà purgé une peine d'un an de prison en 2007 pour trafic illégal de personnes après avoir tenté d'obtenir des visas pour les Etats-Unis en faveur de gens qu'il faisait passer pour des membres de l'équipe équatorienne en échange de jusqu'à 14.000 dollars par dossier.

Suite au scandale qui a éclaboussé de nombreux dirigeants de la Fédération internationale de football (Fifa), Luis Chiriboga et Francisco Acosta, respectivement ex-président et secrétaire de la Fédération équatorienne (FEF), ont été en décembre assignés à résidence en raison de leur âgé (plus de 65 ans) et devraient être entendus prochainement par le parquet.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG