Liens d'accessibilité

Fifa/Corruption : deux hommes d’affaires placés sous surveillance en Argentine


L'homme d'affaire argentain Alejandro Burzaco

L'homme d'affaire argentain Alejandro Burzaco

Les deux hommes d’affaires, Hugo et Mariano Jinkis, sont soupçonnés d'avoir versé des pots-de-vin dans le cadre du scandale touchant la Fifa et le football mondial.

Le juge Claudio Bonadio a levé l'assignation à résidence du père et du fils Jinkis, mais ceux-ci sont sous une stricte surveillance juridique, en attendant la décision d'un tribunal fédéral argentin de les extrader ou pas vers les Etats-Unis, ont annoncé des sources judiciaires.

Hugo et Mariano Jinkis ont refusé leur extradition vers les Etats-Unis, alors qu'un autre homme d'affaires argentin, Alejandro Burzaco, a accepté de rendre compte devant la justice américaine.

Hugo et Mariano Jinkis sont propriétaires de Fullplay, une société de marketing sportif. La justice argentine les soupçonne d'évasion fiscale et blanchiment d'argent.

Les Jinkis et Burzaco figurent parmi les 14 personnes inculpées par un procureur de New York dans le cadre du scandale de corruption touchant la Fifa.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG