Liens d'accessibilité

Fifa / corruption : Alfredo Hawit accepte d'être extradé vers les Etats-Unis


Sepp Blatter, à gauche, félicite Juan Angel Napout après que le Paraguayen a été confirmé comme président de la CONMEBOL lors d'un congrès général de la Confédération de football sud-américain, à Asuncion, Paraguay, 4 mars 2015.

Sepp Blatter, à gauche, félicite Juan Angel Napout après que le Paraguayen a été confirmé comme président de la CONMEBOL lors d'un congrès général de la Confédération de football sud-américain, à Asuncion, Paraguay, 4 mars 2015.

L'un des vice-présidents de la Fifa, le Hondurien Alfredo Hawit, arrêté à Zurich début décembre et suspendu depuis plus d'un mois, a accepté mercredi d'être extradé vers les Etats-Unis, a annoncé l'Office fédéral de la justice à Berne.

M. Hawit (64 ans), également président de la Confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes (Concacaf), avait été placé en détention en vue de son extradition le 3 décembre 2015, à la demande des autorités américaines.

Il avait été suspendu le lendemain de toutes ses fonctions par la Fifa.

La justice américaine le soupçonne d'avoir reçu des pots-de-vin de plusieurs millions de dollars de sociétés de marketing en échange de droits de commercialisation en lien avec la diffusion de tournois en Amérique latine.

Lors de sa première audition par la police cantonale de Zurich, après son arrestation, Alfredo Hawit s'était opposé à son extradition.

Mercredi, lors d'une deuxième audition, le ressortissant hondurien a finalement accepté d'être extradé.

Conformément à la loi sur l'entraide pénale international, la police américaine a dix jours pour le prendre en charge et l'emmener aux Etats-Unis.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG