Liens d'accessibilité

Fidel Castro évoque sa disparition future


Fidel Castro assis,entre son frere, le president cubain President Raul Castro, a droite de la photo, et Jose Ramon Machado Ventura (a gauche), le second secrétaire du Comité Central , au 7 e Congres du Parti Communiste Cubain le 19 avril 2016.

Fidel Castro assis,entre son frere, le president cubain President Raul Castro, a droite de la photo, et Jose Ramon Machado Ventura (a gauche), le second secrétaire du Comité Central , au 7 e Congres du Parti Communiste Cubain le 19 avril 2016.

L'ex-président cubain Fidel Castro, âgé de près de 90 ans, a participé à la session de clôture du congrès du Parti communiste de Cuba

Deux semaines après avoir effectué sa première sortie publique en neuf mois, le père de la révolution cubaine est apparu au Palais des conférences de La Havane aux côtés de son frère, le président Raul Castro.

Les 1.000 délégués présents l'ont acclamé debout et ont scandé "Fidel, Fidel !", a rapporté l'agence d'Etat , alors que la presse étrangère n'avait pas été conviée au congrès du parti unique.

"Je devrai bientôt fêter mes 90 ans (le 13 août ndlr) (...) Bientôt j'en aurai fini comme tous les autres", a entamé Fidel Castro, qui a quitté le pouvoir en 2006 pour raisons de santé.

"Notre tour viendra à tous, mais les idées des communistes cubains resteront comme preuve que sur cette planète, si on travaille avec ferveur et dignité, on peut produire les biens matériels et culturels dont les hommes ont besoin, et nous devons lutter sans trêve pour les obtenir", a affirmé l'ex-Lider Maximo.

"A nos frères d'Amérique latine et du monde, nous devons dire que le peuple cubain vaincra", a poursuivi l'ancien président cubain, vêtu d'un survêtement bleu.

Le 7 avril dernier, Fidel Castro était réapparu en public après une longue absence, dans une école de La Havane, où il s'était exprimé sur les générosités du système scolaire cubain.

Le congrès du PCC, qui doit définir la ligne à suivre pour les cinq prochaines années, a désigné mardi sa nouvelle direction, qui fait toujours la part belle à la vieille garde révolutionnaire malgré le départ prévu en 2018 du président Raul Castro.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG