Liens d'accessibilité

Fièvre Ebola : l’inquiétude grandit en Afrique de l'Ouest


Le virus Ebola apparaît fluorescent dans cette feuille de tabac (Dr. Jeffrey Pudney, Boston University)

Le virus Ebola apparaît fluorescent dans cette feuille de tabac (Dr. Jeffrey Pudney, Boston University)

Le Libéria, la Côte d'Ivoire et la Guinée-Bissau sont en alerte. Un cas suspect signalé au Canada

Le ministre de la Santé liberien indique que six cas suspects de fièvre Ebola dont cinq mortels (quatre femmes et un garçon) ont été détectés hier, selon le communique du ministre Walter Gwenigale.

Ces personnes étaient venues du sud de la Guinée pour se faire soigner dans des hôpitaux dans les districts de Foya et Zorzor, dans la région de Lofa, près de la frontière.

Pendant ce temps, le ministère guinéen de la Santé et l'Organisation mondiale de la Santé ont déclaré lundi que "la Guinée a enregistré du mois de janvier au 23 mars un nombre total de 87 cas suspects de fièvre hémorragique virale dont 61 décès", essentiellement dans le Sud du pays.

Les cas de fièvre hémorragique ayant provoqué deux morts à Conakry ne sont pas dus au virus Ebola

Sur le terrain, Médecins sans Frontières a mis en place une structure d’isolation de cas suspects à Guéckédou, et se prépare à faire de même à Macenta, deux localités de la région de Nzérékoré

MSF a acheminé quelques 33 tonnes de matériel vers la Guinée, afin d’apporter le plus rapidement possible des médicaments, du matériel médical et logistique nécessaire pour l’isolation des patients, l’assainissement et la protection des équipes.

A noter que les autorités sanitaires ivoiriennes ont déclaré craindre des "risques réels de propagation" du virus Ebola en Côte d'Ivoire.

L’Institut national d'hygiène publique a mis en alerte les districts sanitaires, notamment dans l'ouest de la Côte d'Ivoire.

Lundi soir, les autorites canadiennes etaient a l'heure tour en alerte

Peu après son retour d'Afrique de l'Ouest, une personne a été hospitalisée après avoir présenté les symptômes d'une fièvre hémorragique, peut-être celle provoquée par le virus Ebola

"Tout ce que nous savons à ce stade, c'est que nous avons une personne gravement malade qui a voyagé dans un des pays où ces maladies sont détectées", a déclaré Denise Werker, directrice adjointe de la direction de la santé de la province de Saskatchewan, lors d'une conférence de presse.
"Tout ce que nous savons à ce stade, c'est que nous avons une personne gravement malade qui a voyagé dans un des pays où ces maladies sont détectées", a déclaré Denise Werker, directrice adjointe de la direction de la santé de la province de Saskatchewan (ouest du Canada), lors d'une conférence de presse télévisée. - See more at: http://www.izf.net/derniere-minute?content=urn.newsml.afp.com.20140324.70c8cc3d.d6fa.4565.b68f.add992b523d5.html#sthash.WbQrdFBb.dpuf
XS
SM
MD
LG