Liens d'accessibilité

Feu vert du Sénat à la nomination d'Ashton Carter au Pentagone


Ashton Carter, le nouveau patron du Pentagone (AP)

Ashton Carter, le nouveau patron du Pentagone (AP)

Le Pentagone a un nouveau patron. Ashton Carter, qui était le numéro 2 au département de la Défense de 2011 à 2013, a été confirmé au Senat par une écrasante majorité.

Des défis énormes attendent le successeur de Chuck Hagel. En tête de liste, la campagne militaire contre l’Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. L’administration Obama a fait l’objet de maintes critiques pour ne s’être pas engagée davantage au plan militaire, alors que le conflit syrien ne s’était pas encore détérioré à ce point et que les rebelles dits modérés n’étaient pas encore supplantés par les islamistes radicaux.

Autre dossier brûlant : le conflit dans l’Est de l’Ukraine où les séparatistes pro-russes viennent de conclure un accord de cessez-le-feu fragile avec le gouvernement de Kiev, sous les auspices de Moscou, qui soutient la rébellion, et de deux alliés occidentaux de l’Ukraine - la France et l’Allemagne.

Le nouveau secrétaire à la Défense devra aussi se pencher sur l’Afghanistan et, au plan interne, faire face à une situation budgétaire pas toujours rassurante.

Ashton Carter trouvera, néanmoins, des oreilles très attentives au Congrès. Sa nomination a été approuvée par 93 voix contre cinq, et le leadership républicain n’a pas tari d’éloges à son égard. Il est tout aussi apprécié et respecté par les démocrates.

Agé de 60 ans, Carter est le quatrième patron du Pentagone sous la présidence d’Obama, après Robert Gates, Leon Panetta et Chuck Hagel.

XS
SM
MD
LG