Liens d'accessibilité

Feu vert du FMI pour un décaissement au Mali


(AP)

(AP)

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a ouvert la voie lundi au décaissement immédiat d’environ 11.7 millions de dollars.

Au terme de son examen des résultats économiques obtenus par le Mali ces derniers mois, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a ouvert la voie lundi au décaissement immédiat d’environ 11.7 millions de dollars.

« La reprise économique est en cours, mais elle reste fragile, et les perspectives sont assombries par une situation sécuritaire difficile et le risque d’une épidémie Ébola », a néanmoins averti Naoyuki Shinohara, Directeur général adjoint et Président par intérim du Conseil d’administration.

Dans un communiqué, il a rappelé que « de graves manquements dans la gestion des finances publiques ont causé des retards dans la première revue du programme appuyé par le FMI et la fourniture d’aide au budget général. Afin de rétablir la confiance des entreprises, des consommateurs et des bailleurs de fonds, il est essentiel de durcir l’application des règles budgétaires et de passation de marché, en s’appuyant sur les résultats des audits officiels récents ».

Toujours selon M. Shinohara, « la loi de finances 2015 remet les finances publiques sur une trajectoire soutenable ».Mais il reste urgent « de redoubler d’efforts pour renforcer la gestion des finances publiques. Les réformes de la politique et de l’administration fiscales doivent être accélérées pour accroître le produit de l’impôt. Un contrôle plus étroit des dépenses, soutenu par une meilleure gestion de la trésorerie, aidera à prévenir l’accumulation d’arriérés ».

XS
SM
MD
LG