Liens d'accessibilité

Feu vert de l'administration Obama aux exportations de pétrole


(Reuters)

(Reuters)

Une interdiction pesait depuis 40 ans sur quasiment toutes les exportations de brut américain.

L'administration Obama a autorisé mardi "certaines" compagnies pétrolières à exporter un type de pétrole brut léger après avoir avoir précisé les contours de l'interdiction en vigueur depuis 40 ans sur quasiment toutes les exportations de brut américain.

Administration rattachée au département du Commerce, le Bureau de l'Industrie et de la Sécurité (BIS) ne précise pas le nombre de compagnies concernées sur la vingtaine ayant soumis des demandes d'autorisation.

Cette clarification sur le type de pétrole autorisé à l'exportation était attendue de longue date par les acteurs du secteur de l'énergie aux Etats-Unis après l'autorisation donnée en 2013 à une petite compagnie, Peaker Energy, d'exporter du condensat. Deux autres compagnies, Pioneer Natural Resources et Enterprise Product Partners, ont aussi obtenu un feu vert des autorités en 2014.

Depuis plusieurs mois, le BIS n'a toutefois plus délivré d'autorisation.

Mardi, il a publié une directive sous la forme de FAQ (questions fréquemment posées) pour préciser quel type de pétrole pouvait être exporté.

Ce texte souligne que les compagnies énergétiques doivent utiliser des tours de distillation pour fabriquer du condensat destiné à l'exportation.

Si le pétrole est obtenu non par distillation mais par une baisse de pression permettant de séparer le gaz du liquide ou par des variations de pression à température uniforme, il restera considéré comme du brut et donc frappé d'interdiction à l'exportation.

XS
SM
MD
LG