Liens d'accessibilité

Inauguration d'une salle de cinéma fonctionnant à l'énergie solaire au Fespaco


Conférence de presse du comité d’organisation du Fespaco, Ouagadougou, Burkina, 16 janvier 2017. (VOA/Issa Napon)

Conférence de presse du comité d’organisation du Fespaco, Ouagadougou, Burkina, 16 janvier 2017. (VOA/Issa Napon)

Une nouvelle salle de cinéma fonctionnant à l'énergie solaire a été inaugurée à la veille de l'ouverture dUne nouvelle salle de cinéma fonctionnant à l'énergie solaire a été inaugurée vendredi à la veille de l'ouverture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) à un moment où les salles ont tendance à disparaître des villes africaines.u Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) à un moment où les salles ont tendance à disparaître des villes africaines.

Baptisée Canal Olympia Yennenga, cette salle qui sera la troisième plus grande de la capitale burkinabè est la propriété du groupe français Vivendi du magnat Vincent Bolloré.

D'une capacité de 300 places et d'un coût de deux milliards de francs CFA (3 millions d'euros), la salle bâtie sur plus de 700 m2 dans le quartier huppé de Ouaga2000, dans le sud de la capitale burkinabè peut également accueillir d'autres spectacles et des concerts grâce à sa cour aménagée. C'est la 4e salle de cinéma lancée par le groupe Bolloré après Douala (Cameroun), Niamey (Niger) et Conakry (Guinée).

Canal Olympia est une combinaison de la branche médias du groupe Bolloré à travers Canal+ et de la salle parisienne de spectacle Olympia.

Cinquante autres cinémas devraient s'ouvrir dans les prochains mois dans des pays francophones d'Afrique où Canal+ est présent. Certaines villes pourraient accueillir plusieurs salles, a indiqué la présidente de Canal Olympia, Corinne Bach.

"La construction de cette salle de cinéma vient à point nommé parce que dès demain après-midi (samedi) nous allons procéder à l'ouverture du Fespaco et dans la ville de Ouagadougou il nous manque des salles de cinéma de cette qualité", a indiqué le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

"La capitale du cinéma africain, c'est Ouagadougou. Nous avons tout à fait intérêt à tenir ce standing. Nous avons intérêt à ce qu'il y ait des salles. Grâce à ces investissements du secteur privé ça permet au Burkina de rester bien au centre (du cinéma africain) et de faire en sorte à développer la production et la promotion des films africains", a-t-il indiqué avant de saluer un "bel outil" de culture "en faveur du public burkinabè".

Cette inauguration intervient alors que de nombreuses salles historiques ont fermé leurs portes et beaucoup de villes africaines ne disposent plus de grands écrans.

"Nous allons avoir une programmation identique à toutes les salles Canal Olympia en Afrique avec des films de Nollywood (production nigériane) et des films qui sortent ici au Fespaco qu'ils soient primés ou pas. On essaiera de trouver ce qui va plaire au public. Quant à la partie spectacle elle se mettra en place avec les moyens pour que les artistes tournent dans les différentes salles Canal Olympia", a dit Mme Bach.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG