Liens d'accessibilité

Fermeture provisoire et partielle du gouvernement américain


Le Congrès n'a pas pu se mettre d'accord avec la Maison Blanche sur un projet de loi fiscale

Le Congrès n'a pas pu se mettre d'accord avec la Maison Blanche sur un projet de loi fiscale

Le gouvernement américain a fermé ses portes à minuit, démocrates et républicains n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur un projet de budget pour l’année fiscale 2014, qui commençait ce mardi 1er octobre 2013.

Il s’agit de la première fermeture du gouvernement fédéral depuis 17 ans. Toute la soirée de lundi, les parlementaires américains ont adopté des projets de loi budgétaire qui tentaient de bloquer la réforme de la santé, programme phare de l’administration Obama. Résultat: à l’échéance de minuit, heure à laquelle commençait la nouvelle année fiscale 2014, la fonction publique fédérale a largement fermé ses portes, faute de financements.
Le républicain John Boehner, président de la Chambre

Le républicain John Boehner, président de la Chambre


Le président de la Chambre, John Boehner, a fait valoir lundi que les républicains souhaitaient repousser l’entrée en vigueur de la loi sur la réforme de la santé, l’Affordable Care Act, pour mieux assurer son application. « C’est une question de financer le gouvernement et d’être juste vis à vis du people américain » a dit M. Boehner.

Mais les démocrates ont fait la sourde oreille et bloqué tous les projets de loi budgétaire affublés d’amendements visant à remettre en question ce que l'aile dure du parti républicain qualifie d"Obamacare". Le sénateur démocrate Charles Schumer a dénoncé le chantage des républicains. « Si vous cédez devant ces tactiques, sur une question donnée, cela les encourage à refaire la même chose » a-t-il fait valoir.
Le président Barack Obama n'a pas voulu céder à ce que certains démocrates qualifient de ''chantage'' des républicains

Le président Barack Obama n'a pas voulu céder à ce que certains démocrates qualifient de ''chantage'' des républicains


A la Maison Blanche, le président Barack Obama a souligné qu’il a été réélu en 2012 alors même qu’il défendait la réforme de la santé, et il a accusé les républicains de mauvaise foi. « Une faction d'un parti au sein d’une des chambres du Congrès, dans une branche du gouvernement, ne peut pas faire fermer tout le gouvernement, juste pour disputer à nouveau l’issue d’un scrutin. Ce n'est pas me faire une concession que de maintenir l’administration publique ouverte. C'est notre responsabilité fondamentale » a rappelé M. Obama.

Et c’est ainsi que le gouvernement américain a fermé ses portes, même si certains services essentiels resteront assurés.
XS
SM
MD
LG