Liens d'accessibilité

Fermeture du campus de Niamey après des violences


L'opposition défile à Niamey, au Niger, le 1er novembre 2015.

Le campus universitaire de Niamey, le plus important du Niger, est fermé "jusqu'à nouvel ordre", après une violente manifestation des étudiants qui réclament de meilleures conditions de vie et d'études, a annoncé un communiqué officiel.

"Du fait des agissements des étudiants de l'université de Niamey et à la demande des autorités académiques, le ministre de l'Enseignement supérieur informe le public de la fermeture dudit campus à compter d'aujourd'hui (lundi) et jusqu'à nouvel ordre", selon le communiqué lu à la télévision publique.

Le communiqué, signé par le ministre Mohamed Ben Omar, juge "les événements graves et inacceptables".

Lundi, des centaines d'étudiants ont manifesté en paralysant la circulation à l'aide de pneus enflammés, de troncs d'arbres et de blocs de pierres, principalement sur la rive droite du fleuve Niger où se trouve l'université.

La manifestation a donné lieu à des affrontements avec les forces de l'ordre qui ont fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ont riposté par des jets de pierres, selon les images diffusées par une télévision locale.

avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG