Liens d'accessibilité

Ferguson: le ministre de la Justice, Eric Holder, sur les lieux mercredi


Des manifestants à Ferguson, dans le Missouri

Des manifestants à Ferguson, dans le Missouri

Le ministre de la Justice, Eric Holder devait rencontrer mercredi à Ferguson les responsables fédéraux chargés de l'enquête sur la mort de Michael Brown, ainsi que des leaders communautaires. Selon les média américains, le FBI aurait interrogé près de 200 personnes dans le cadre de son enquête, qui se veut exhaustive.

Entre-temps, le maire de Ferguson, la banlieue de St. Louis dans le Missouri qui a été le théâtre du drame, a affirmé qu'il « n’y a pas de fracture raciale dans la ville de Ferguson ». Et ce alors que la police et des manifestants s’affrontent depuis une dizaine de jours dans la localité, suite à la mort par balles de l'adolescent noir non armé, tué par un policier blanc.

Le maire James Knowles a déclaré mardi à la chaîne de télévision MSNBC, que Ferguson, qui compte 22.000 habitants, a été un « modèle pour la région », ayant évolué au cours des ans d’une population à majorité blanche à une à majorité noire.

Ces commentaires intervenaient après une troisième nuit tumultueuse dans les rues de Ferguson, les manifestations se poursuivant depuis la mort le 9 août de Brown à l'âge de 18 ans.

Soixante-dix-huit civils - y compris des manifestants et des membres de la presse - ont été arrêtés dans la nuit de lundi à mardi matin, après une journée de manifestations pacifiques.

Maria Chappelle-Nadal, qui représente Ferguson à l'Assemblée législative du Missouri, a déclaré à la chaine de télévision CNN mardi que les manifestations pacifiques se poursuivront tant que le policier qui a tiré sur Brown n’aura pas été inculpé. L’agent en question, un certain Darren Wilson, a été placé en congé.

La quasi-totalité des personnes arrêtées la nuit dernière sont accusées d’avoir refusé de se disperser quand la police a invité une foule d'environ 200 personnes à quitter les lieux.

La plupart des gens interpellés ne sont pas des résidents de Ferguson, mais proviennent de la région. Certains sont accusés par les autorités de s’être livrés à des actes de violence lors des manifestations nocturnes.

La mort de Brown a suscité des allégations de discrimination systémique à l'égard des minorités et a relancé le débat national sur les relations raciales aux États-Unis.

La nuit dernière, la police a tiré des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes sur la foule, tandis que des manifestants jetaient des cocktails Molotov et des bouteilles sur des policiers. Deux personnes ont été blessées par des tirs durant la nuit, mais la police a démenti avoir été impliquée.

La Garde nationale a été déployée pour appuyer les forces de l’ordre locales, dépassées.

XS
SM
MD
LG