Liens d'accessibilité

Ferguson: deux policiers grièvement blessés par balles lors d’une manifestation


Le chef de la police du comté de St. Louis Jon Belmar indique, lors d'une conférence de presse à Clayton, où l'un des agents de police a été atteint d'une balle tôt jeudi, au cours de manifestations, Missouri, le 12 Mars 2015.

Le chef de la police du comté de St. Louis Jon Belmar indique, lors d'une conférence de presse à Clayton, où l'un des agents de police a été atteint d'une balle tôt jeudi, au cours de manifestations, Missouri, le 12 Mars 2015.

Le chef de la police de Saint Louis, dans l’état de Missouri, a indiqué que les deux policiers ont été jeudi matin dans une embuscade.

Les manifestants ont été pris de panique suite au tir de trois coups de feux dont la provenance n’est pas encore connue.

L’un des policiers a été touché au visage et l’autre à l’épaule.

Ils ont aussitôt été conduits aux urgences. Le chef de la police de Saint-Louis a rassuré que leurs blessures quoique sérieuses, ne sont pas fatales.

Le coupable ou les coupables sont toujours en cavale. La police n’a pas encore fourni d’éléments de réponses quant à leur identité.

La veille, le chef de la police locale, Thomas Jackson, a annoncé sa démission après la publication d'un rapport accablant du ministère de la Justice qui détaillait les pratiques racistes de la police et de la municipalité de Ferguson.

L’annonce n'a pas suffi à calmer les esprits. Quelques heures plus tard, une soixantaine de personnes s'étaient rassemblées pour protester devant le commissariat.

L’incident de jeudi risque d’envenimer un climat déjà très tendu dans la ville.

Ferguson a vécu l'an dernier des semaines de manifestations et d'émeutes après la mort le 12 août d'un jeune Noir de 18 ans, Michael Brown, tué de 12 balles par le policier Darren Wilson, 28 ans, qui a depuis quitté la police sans être poursuivi.

(L'information traitée dans cet article a été fournie par l'AFP).

XS
SM
MD
LG