Liens d'accessibilité

Rebondissement dans la polémique autour de l’article 37 au Burkina Faso


Rebondissement dans la polémique autour de l’article 37 au Burkina Faso

Rebondissement dans la polémique autour de l’article 37 au Burkina Faso

Au Burkina Faso, des membres de la société civile ont recueilli plus de 20 000 signatures pour maintenir l’article 37 de la constitution

Au Burkina Faso, la classe politique et la societe civile s'agitent depuis des semaines au sujet d'une éventuelle modification de l'article 37 de la constitution qui limite le nombre de mandats présidentiels.

Une pétition aurait ainsi déjà recueilli près de 30 000 signatures pour s'opposer à toute révision consititutionnelle. Le mimnimum requis pour introduire la petition auprès de l'Assemblée nationale.

Les initiateurs de cette pétition ont tenu un point de presse à Ouagadougou pour faire le bilan de la collecte des signatures.Le porte-parole des pétitionnaires, Me Guy Hervé Kam, demande le vote d’une loi pour rendre l'article 37 intouchable.

De son coté, Mahama Sawadogo, député et membre du bureau exécutif national du Congrès pour la démocratie, parti au pouvoir, estime que "le chemin est encore long" pour que cette pétition soit validée.

XS
SM
MD
LG