Liens d'accessibilité

Faire voir rouge aux cellules souches


(Photo AP)

(Photo AP)

De nombreuses situations médicales nécessitent un apport en globules rouges, élément du sang: qu’il s’agisse des anémies, des accidents de la route, des chirurgies ou encore des chimiothérapie.

Mais la pénurie de sang, et de globules rouges, est réelle. D’où l’intérêt présenté par les travaux d’une équipe internationale de chercheurs qui est parvenue à cerner comment des globules rouges peuvent être créées à partir de cellules souches, et selon les besoins.

Naomi Taylor, directrice de recherche Inserm, et son équipe à l'Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier ont montré que deux substances - le glucose et la glutamine - dictent le chemin pour qu'une cellule souche sanguine devienne un globule rouge, ou au contraire donne d'autres types de cellules sanguines.

Des tests menés en laboratoire in vitro puis in vivo chez la souris ont montré que le blocage de l’utilisation de la glutamine, l'acide aminé le plus abondant dans le sang, ou de son transporteur, empêche les cellules souches sanguines de devenir des globules rouges. Les cellules souches sanguines se différencient alors en cellules du type monocyte/macrophage.

Par contre, si on empêche le glucose d'être dégradé pour fournir de l'énergie sous forme d'ATP (glycolyse), il permettra alors la synthèse des nucléotides. Ceci aura pour effet global d'augmenter la fabrication de globules rouges à partir des cellules souches hématopoïétiques, a expliqué Mme Taylor, dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA).



Elle revient ici sur ces travaux, qui ont été publiés dans la revue Cell Stem Cell.

XS
SM
MD
LG