Liens d'accessibilité

L'exécution de huit membres d'une famille dans l'Ohio, une "opération sophistiquée"


Le lieutenant Michael Preston, du comté de Ross donne une conférence de presse sur les assassinats de huit personnes.

Le lieutenant Michael Preston, du comté de Ross donne une conférence de presse sur les assassinats de huit personnes.

Huit personnes ont été exécutées par balle dans une région rurale du nord des Etats-Unis, avec la confirmation que sept des victimes appartenaient à la même famille.

L'exécution par balles de huit personnes d'une même famille dans l'Ohio (nord des Etats-Unis) a été "une opération sophistiquée", et il faudra de longues investigations pour parvenir à l'élucider, ont déclaré les autorités dimanche.

Les meurtres, qui ont eu lieu dans le village de Peebles (situé à environ 130 kilomètres à l'est de Cincinnati) "ont été bien planifiés et réfléchis", a déclaré Mike DeWine, ministre de la Justice de l'Etat de l'Ohio, lors d'une conférence de presse.

"Ce n'est pas le genre de situation où vous avez une personne qui s'énerve contre quelqu'un, tire, et vous avez un, deux témoins, voire plus (...) C'est un type de cas très, très, très différent", a-t-il ajouté.

Trois enfants épargnés

Sept victimes ont été trouvées vendredi matin, une balle dans la tête, dans trois maisons du village de Peebles, et une huitième un peu plus tard à quelque distance de là. Plusieurs d'entre elles étaient apparemment endormies lorsqu'elles ont été tuées. Deux enfants âgés de 6 mois et de 3 ans et un bébé de 4 jours, retrouvé allongé auprès de sa mère, morte, ont été épargnés.

Selon M. DeWine, "les personnes qui ont fait ça ont essayé de faire tout ce qu'elles pouvaient pour entraver les investigations et les poursuites".

Aucune arrestation n'a eu lieu pour le moment, ont affirmé les responsables, refusant d'indiquer s'ils avaient identifié un quelconque suspect ou mobile.

Les enquêteurs travaillent "jour et nuit, 24 heures sur 24", a assuré le shérif du comté de Pike, Charles Reader, lors de la même conférence de presse. "Cela va être une procédure très longue".

Les enquêteurs ont retrouvé des "cultures" de marijuana dans trois des quatre lieux où les victimes ont été tuées, selon le cabinet de M. Dewine, qui a refusé de dire si cela avait un lien avec les meurtres.

La région connaît des "problèmes de drogues", a déclaré aux journalistes M. Reader, qui n'a jamais eu affaire aux victimes pour des affaires criminelles en "vingt ans de service".

Les enquêteurs ont mené entre 50 et 60 entretiens et reçu plus d'une centaine de tuyaux, a précisé M. DeWine. Cinq mandats de perquisition, dont les localisations n'ont pas été dévoilées, ont été délivrés.

Les autorités ont également refusé de préciser si l'enquête allait au delà de l'Ohio et de donner plus de détails concernant les lieux des exécutions.

"La scène du crime est toujours sécurisé par la police", a annoncé le porte-parole du procureur général de l'Ohio, Dan Tierney, à l'AFP.

Une même famille ciblée

Les victimes ont été formellement identifiées. Il s'agit d'Hannah Gilley, (20 ans), Christopher Rhoden Sr. (40), Christopher Rhoden (16), Clarence "Frankie" Rhoden (20), Dana Rhoden (37), Gary Rhoden (38), Hanna Rhoden (19) et Kenneth Rhoden (44).

Sept autopsies ont été menées et une huitième est prévue lundi, selon M. DeWine. M. Reader a prévenu les membres survivants de la famille qu'ils sont des "cibles", leur enjoignant de se protéger et de "s'armer".

Le moment exact du massacre n'est pas encore connu. Les autorités ont été alertées par un premier appel d'urgence peu avant 08h00 heure locale vendredi, signalant du sang dans une maison avec deux hommes possiblement morts, a déclaré M. Reader samedi.

Des appels au numéro d'urgence 911 communiqués par les autorités semblent indiquer qu'au moins certaines des victimes ont été violemment battues avant d'être tuées.

Jeff Ruby, un homme d'affaires de la région de Cincinnati, a offert samedi une récompense de 25.000 dollars pour tout renseignement pouvant conduire à l'arrestation et à la condamnation de toute personne impliquée dans cette tuerie.

Ces exécutions ont bouleversé les résidents du comté de Pike, une zone économiquement sinistrée de 28.000 habitants au pied des Appalaches où une ancienne usine d'uranium est à l'abandon.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG