Liens d'accessibilité

JO 2016 : l'exclusion de Klishina est une "provocation" préméditée selon Moscou


La Russe Darya Klishina parle aux médials à Zhukovsky, en Russie, le 6 juin 2016.

La Russe Darya Klishina parle aux médials à Zhukovsky, en Russie, le 6 juin 2016.

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko a qualifié dimanche de "provocation" préméditée l'exclusion par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) de Darya Klishina, seule athlète russe jusque-là repêchée pour les jeux Olympiques de Rio.

"Il est possible que ce ne soit pas la dernière provocation" à l'encontre de sportifs russes, a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse russe TASS. "Il y a certains moments provocateurs qui ont lieu de façon préméditée", a-t-il ajouté.

"Je ne sais même pas comment décrire (la décision de l'IAAF), je ne sais même pas comment des gens peuvent faire ça, c'est inhumain", a déclaré le ministre à l'agence de presse RIA Novosti, dénonçant "une campagne contre le sport russe".

Samedi, Darya Klishina a été exclue des JO par l'IAAF, qui avait initialement considéré que l'athlète russe répondait à ses critères d'éligibilité, notamment car elle s'entraîne en Floride, où elle réside, et s'était conformée aux contrôles antidopage.

Pour obtenir sa réintégration, Klishina, 25 ans, qui devait disputer les qualifications du saut en longueur mardi, a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Le TAS examinera ce cas dimanche et rendra "probablement" une décision finale le même jour "avant minuit" (03h00 GMT lundi), a précisé la plus haute instance judiciaire du sport.

La sauteuse en longueur était la seule athlète russe repêchée par l'IAAF, le 1er juillet, après que la fédération internationale a exclu des JO de Rio l'ensemble des 68 athlètes russes, à la suite d'un premier rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) de novembre 2015 sur le dopage organisé en Russie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG