Liens d'accessibilité

Excellente performance de l'économie américaine au 3ème trimestre


(AP)

(AP)

Les Etats-Unis profitent notamment de la réduction de la facture des importations pétrolières, du fait de l’essor de la production de gaz et de pétrole de schiste.

Excellente performance de l’économie américaine au troisième trimestre 2014. Selon le département du Commerce, le Produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 3,5% en rythme annualisé pour la période de juillet, août et septembre. Et ce grâce à la réduction du déficit commercial, du fait de la baisse des importations, et grâce à la hausse des dépenses de défense.

Les Etats-Unis profitent notamment de la réduction de la facture des importations pétrolières, suite à l’essor de la production de gaz et de pétrole de schiste. Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les États-Unis ont récemment devancé l’Arabie Saoudite pour la production de pétrole et gaz liquéfiés. Ils sont déjà exportateurs nets de produits pétroliers, grâce à l’exploitation du pétrole de schiste par fracturation hydraulique, en particulier dans les États du Texas et du Dakota Nord.

Une ombre à ce tableau : le département du Commerce signale également un ralentissement de la croissance de l'investissement des entreprises, de la construction, ainsi que des dépenses de consommation durant le troisième trimestre.

Finalement, si l’amélioration du marché du travail a motivé la banque centrale américaine, la Réserve fédérale (Fed), à annoncer mercredi la fin de son programme de rachats d’actifs, des doutes planent toujours à ce sujet. En effet, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont augmenté plus qu'attendu, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Le ministère a recensé 287.000 demandes d'allocations chômage en données corrigées des variations saisonnières pendant la semaine close le 25 octobre, soit une hausse de 3.000 par rapport à la semaine précédente. Néanmoins, les inscriptions hebdomadaires au chômage restent sous la barre des 300.000 pour la septième semaine consécutive.

Le programme de rachats d'actifs de la Fed, dit « Quantitative Easing », visait à réduire les taux d’intérêt à long terme, pour rendre les hypothèques et autres prêts moins chers, et encourager la croissance de l’économie. Les experts sont d’avis que la Fed a encore besoin de maintenir ses taux d'intérêt directeurs à des niveaux extrêmement bas pour soutenir l'activité économique.

XS
SM
MD
LG