Liens d'accessibilité

L'ex-PDG d'Eskom entre au Parlement en Afrique du sud

  • VOA Afrique

Des tours de l'entreprise Eskom, dirigée par Brian Molefe, nommé comme député au Parlement, le 23 février 2017.

L'ex-patron de la compagnie nationale d'électricité sud-africaine Eskom, Brian Molefe, pressenti pour entrer au gouvernement, est officiellement devenu jeudi député du Congrès national africain (ANC) au pouvoir, a-t-on appris auprès de l'ANC.

Considéré comme un proche du président Jacob Zuma, M. Molefe avait démissionné en novembre de son poste de PDG d'Eskom après avoir été mis en cause dans une affaire de corruption.

Son nom a refait surface ces derniers jours dans la presse locale qui le voit succéder au ministre des Finances Pravin Gordhan ou devenir son adjoint au portefeuille du Trésor.

Respecté par les marchés pour sa gestion comptée des deniers publics, M. Gordhan s'oppose depuis de longs mois à M. Zuma, englué dans une série de scandales de corruption.

"M. Molefe a prêté serment aujourd'hui", a indiqué à l'AFP Nonceba Mhlawuli, la porte-parole du groupe parlementaire ANC qui a désigné le nouveau député à un siège vacant.

L'entrée au Parlement est considérée comme un tremplin pour le gouvernement, puisque la Constitution sud-africaine prévoit que seuls deux non-députés peuvent y être nommés.

Dans un rapport publié en novembre, la médiatrice de la République a dénoncé les relations privilégiées entretenues par une famille d'hommes d'affaires, les Gupta, avec M. Zuma et son influence sur le gouvernement et les entreprises publiques. Le nom de M. Molefe, 50 ans, y est abondamment cité.

Sa nomination au Parlement et l'hypothèse de son entrée au gouvernement ont suscité la colère de l'opposition. "C'est une escalade majeure dans la guerre au sein du parti au pouvoir et la bataille pour le contrôle du Trésor engagée par le président Jacob Zuma", a déploré un députe de l'Alliance démocratique (DA), David Maynier.

M. Gordhan a présenté mercredi son projet de budget 2017.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG