Liens d'accessibilité

Europe : le cap du million de migrants a été franchi


Des migrants syriens passent la frontière entre la Serbie et la Hongrie, en août 2015. (REUTERS/Bernardett Szabo)

Des migrants syriens passent la frontière entre la Serbie et la Hongrie, en août 2015. (REUTERS/Bernardett Szabo)

La très grande majorité - quelque 972 000 migrants - ont traversé la Méditerranée, tandis que plus de 34 000 se sont rendus en Bulgarie et en Grèce après avoir traversé la Turquie, selon le HCR et l'OIM.

Un million de migrants et réfugiés sont arrivés depuis janvier en Europe, en empruntant pour la plupart les voies maritimes périlleuses de la Méditerranée, le flux migratoire le plus important depuis la Seconde guerre mondiale, ont annoncé mardi l'Organisation internationale pour les migrants (OIM) et l'ONU.

"Au 21 décembre, quelque 972.000 avaient traversé la mer Méditerranée, d'après les chiffres du HCR. En plus, l'OIM estime que plus de 34.000 s'étaient rendus en Bulgarie et en Grèce après avoir traversé la Turquie", ont indiqué l'OIM et le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué conjoint.

"Le total représente le flux migratoire le plus élevé depuis la Seconde guerre mondiale" en Europe, a expliqué l'OIM dans une autre note envoyée aux médias. En 2014, plus de 219.000 réfugiés et migrants avaient franchi la Méditerranée.

Au total, 3.692 personnes sont mortes ou portées disparues cette année en mer, selon l'OIM.

Un migrant sur deux était syrien

Parmi les migrants qui ont traversé la Méditerranée cette année, "une personne sur deux cette année - un demi-million de personnes - étaient des Syriens fuyant la guerre dans leur pays", selon le HCR et l'OIM.

Les Afghans ont représenté 20% des arrivées et les Irakiens 7%.

"Alors que les sentiments anti-étrangers augmentent dans certains endroits, il est important de reconnaître les contributions positives des réfugiés et migrants aux sociétés dans lesquelles ils vivent", a affirmé le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres, cité dans le communiqué.

Il a appelé à défendre les "valeurs européennes fondamentales" comme la promotion des droits de l'Homme, de la tolérance et de la diversité.

"Nous savons que les migrations sont inévitables, nécessaires et souhaitables", a relevé pour sa part le directeur général de l'OIM, William Lacy Swing.

La très grande majorité des réfugiés et migrants - plus de 821.000 - est passée par la Grèce. 810.000 d'entre eux sont arrivés par la mer.

Rien qu'en décembre, l'OIM estime que quelque 67.700 ont débarqué sur les côtes grecques.

Au total, environ 150.000 sont arrivés depuis janvier en Italie, près de 30.000 en Bulgarie, plus de 3.800 en Espagne, 269 à Chypre et 106 à Malte, selon l'organisation basée à Genève.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG