Liens d'accessibilité

Euro 2016 : la relation tumultueuse Bale-Ronaldo


Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo

La première rencontre entre les deux stars est plutôt amicale. Bale semble même intimidé lorsqu'il se présente au centre d'entraînement en présence de celui qui vient d'être nommé trois fois de suite joueur de l'année au Real Madrid.

Le Portugais Cristiano Ronaldo et le Gallois Gareth Bale, deux des joueurs les plus chers du monde, qui s'affrontent mercredi en demi-finale de l'Euro-2016, vivent ensemble au Real Madrid depuis trois saisons. Mais si leur entente semble fonctionner aujourd'hui, elle fut longue à se dessiner.

. Bale, dans ses petits chaussons le premier jour

Après des négociations à couteaux tirés avec Tottenham, Gareth Bale signe finalement à Madrid et débarque dans la capitale espagnole le 2 septembre 2013. Tout de suite, la question se pose de sa future entente avec Ronaldo, que l'on sait très sensible à son statut au Real, lui qui y règne en maître depuis plusieurs années.

La première rencontre entre les deux stars est plutôt amicale. Bale semble même intimidé lorsqu'il se présente au centre d'entraînement en présence de celui qui vient d'être nommé trois fois de suite joueur de l'année au Real Madrid.

. Les sifflets de Bernabeu

La deuxième saison de Bale est compliquée. Lui même l'a reconnu. En méforme, maladroit devant le but, il rate de nombreuses occasions et s'attire souvent les foudres de Ronaldo, qui ne cache rien de ses frustrations lorsque Bale l'oublie pour tenter de marquer seul. La paroxysme est atteint un soir de janvier 2015. Face à l'Espanyol, l'autre club de Barcelone, le Real s'effondre et perd 3-0. Bale est dans un jour sans et la rage ostensible de Ronaldo se mêle aux sifflets d'un stade Bernabeu assassin pour le Gallois. Bale touche le fond ce soir-là. Il n'est pas loin de la rupture, et avec Ronaldo, et avec le public madrilène.

. Quand Bale marque, Ronaldo boude

Bale ne se décourage pourtant pas. Et sa renaissance va éclairer la nature de sa relation compliquée avec CR7, monstre d'égocentrisme. Un premier indice avait déjà affleuré lors de la finale de la Ligue des champions face à l'Atletico un soir de juin 2014. Quand Bale marque le deuxième but madrilène, offrant la voie à la Decima (victoire 4-1), Ronaldo est l'un des seuls à ne pas se mêler aux félicitations après le but.

Mais le deuxième acte face à Levante en mars 2015 (2-0) est bien plus net. Après un superbe retourné acrobatique du Portugais, le ballon est sorti in extremis de la tête par un défenseur. Mais Bale suit, reprend et marque. La scène est incroyable mais Ronaldo râle au moment du but, visiblement dégouté. CR7 bottera en touche, expliquant son geste d'énervement par le fait qu'il n'ait toujours pas réussi à marquer de retournés...

Gareth Bale manifeste sa joie après un but contre la Russie.

Gareth Bale manifeste sa joie après un but contre la Russie.

. La montant du transfert de Bale révélé

Cela paraît incroyable mais c'est pourtant vrai : le Real Madrid n'a jamais révélé officiellement le montant du transfert de Bale, de peur de vexer sa star portugaise, achetée 80 millions d'euros à Manchester United. Si la presse avait évoqué 100 millions d'euros pour le Gallois, cette info n'avait jamais été officielle jusqu'au 21 janvier 2016... Ce jour-là, un site spécialisé publie in extenso le contrat liant Bale au Real, avec le montant exact du transfert: 100.759.417 euros.

. Le respect, enfin

La détente viendra pourtant quelques jours après cette révélation. Après une défaite cuisante face à l'Atletico Madrid (1-0) en championnat en février 2016, Ronaldo se lâche et ne mâche pas ses mots. Il affirme que l'équipe serait "au top" si tout le monde jouait au même niveau que le sien. Bale, blessé, avait manqué la rencontre. Mais dans sa tirade, Ronaldo développe et explique qu'il n'arrivera pas à porter seul le Real, en tout cas pas sans Bale à ses côtés.

"Quand les meilleurs ne sont pas là, c'est difficile de gagner", lâche-t-il avant de citer: "j'aime jouer avec Pepe, Karim, Bale, Marcelo." Un adoubement dans le plus pur style Ronaldo, mais un adoubement tout de même. En avril, Bale accorde une interview au Times dans laquelle il évoque sa relation avec CR7. "Ronaldo? Il parle anglais et m'a beaucoup aidé quand je suis arrivé. (...) nous nous entendons très bien. Il n'y a aucun problème", a résumé le Gallois. Un long fleuve tranquille...

Avec AFP

XS
SM
MD
LG