Liens d'accessibilité

Euro-2016 - Dramatique, rêve et blocage: le choc des mots des quarts de finale


Gianluigi Buffon, 38 ans. Il a vécu la victoire italienne à la Coupe du Monde 2006, mais aussi le Mondial 1998 en France

Gianluigi Buffon, 38 ans. Il a vécu la victoire italienne à la Coupe du Monde 2006, mais aussi le Mondial 1998 en France

Une séance de tirs au but "dramatique" pour la qualification de l'Allemagne, un "rêve" à poursuivre pour le pays de Galles, et un "blocage psychologique" pour les valeureux Islandais: voici les phrases marquantes des quarts de finale de l'Euro-2016.

-Blocage psychologique-

"Mentalement, on n'a pas été à la hauteur en début de match mais en seconde période, on s'est repris. On a peut-être joué le match avant. On a commis quelques erreurs stupides. C'est un blocage psychologique qui nous a porté préjudice"

Lars Lagerbäck - Sélectionneur de l'Islande, après l'élimination contre la France en quarts de finale.

-rêvez!-

"Rêvez, n'ayez pas peur des rêves ! Il y a quatre ans, j'étais bien loin de tout ça, et regardez ce qui s'est passé. Si vous travaillez assez dur et si vous n'avez pas peur de l'échec... J'ai plus d'échecs que de succès, mais je n'ai pas eu peur d'échouer. Je savoure aujourd'hui ce moment si doux"."

Chris Coleman - Sélectionneur du pays de Galles, après la qualification historique pour les demi-finales de son équipe grâce au succès contre la Belgique (3-1).

-Continuer encore-

"Je me sens bien, ce genre de matches m'apportent encore beaucoup d'émotions et je sens que j'ai encore des choses à donner à cette équipe nationale."

Gianluigi Buffon - A 38 ans, le portier et capitaine de l'Italie n'a pas encore l'intention de s'arrêter, et pourrait bien aller jusqu'au Mondial-2018 en Russie. Son illustre prédécesseur dans les buts de la Nazionale, Dino Zoff est bien devenu champion du monde en 1982 à 40 ans...

-Dramatique-

"C'était un match dramatique jusqu'au dernier tir. J'ai déjà vécu ça, en 2006 contre l'Argentine, par exemple. C'était un match au niveau tactique incroyable des deux équipes."

Joachim Löw - Sélectionneur de l'Allemagne à propos de la séance de tirs au but contre l'Italie qui a permis à la Mannschaft d'éliminer l'Italie en quarts de finale.

-Vraie famille-

"Les garçons ont tout donné, ils peuvent rentrer chez eux sereins. Je les garderai toujours dans mon coeur. J'ai passé des moments merveilleux avec eux. On a créé quelque chose de magique, une vraie famille et que ça s'arrête aujourd'hui, c'est vraiment navrant".

Antonio Conte - Sélectionneur de l'Italie, éliminée en quart de finale par l'Allemagne. Conte a terminé son aventure avec la Nazionale, et rejoindra Chelsea pour la saison à venir.

-Peser les mots-

"Nous avons commis les mêmes erreurs tactiques que contre l'Italie, en poules, je dois peser mes mots car je ne veux pas tout détruire. Contre un 3-5-2, nous avons joué avec la même tactique et nous avons connu les mêmes problèmes"

Thibaut Courtois - Gardien de but de la Belgique, piteusement éliminée par le pays de Galles. Dans le viseur du portier, le sélectionneur Marc Wilmots critiqué pour ses choix tactiques à l'Euro-2016.

-Pas raté-

"La compétition est chez nous et c'est déjà ça de fait. On a notre rendez-vous, un grand choc jeudi, on va apprécier. L'analyse on la fera à la fin. Mais on n'a pas raté l'Euro. Est-il réussi ? On verra plus tard"

Didier Deschamps - Sélectionneur de l'équipe de France après la qualification pour les demi-finales, l'objectif fixé par la Fédération française de football.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG