Liens d'accessibilité

FMI : course à la succession après la démission de DSK


De possibles candidats à la sucession de DSK avec, de gauche à droite, Montek Singh Ahluwlia, Kemal Dervis, Christine Lagarde, Axel Weber. Bottom L-R: Stanley Fischer, Tharman Shanmugaratnam, Agustin Carstens, Trevor Manuel

De possibles candidats à la sucession de DSK avec, de gauche à droite, Montek Singh Ahluwlia, Kemal Dervis, Christine Lagarde, Axel Weber. Bottom L-R: Stanley Fischer, Tharman Shanmugaratnam, Agustin Carstens, Trevor Manuel

Les Européens font valoir que le FMI joue, en ce moment, un rôle-clé dans la résolution de la crise de la dette en Europe, et il est important son prochain directeur connaisse intimement les réalités européennes.De leur côté, les pays émergeants, comme le Brésil, la Chine et l’Afrique du Sud, estiment que le tour leur revient de diriger le FMI.

Dominique Strauss-Kahn a démissionné. Le désormais ex-patron du FMI est toujours détenu à New York, où il est accusé d’agression sexuelle et de tentative de viol. Du coup, la bataille pour sa succession est passée à la vitesse supérieure. L’Union européenne affirme qu’un de ses pays membres fournira le prochain directeur général du FMI, comme le veut la tradition, qui attribue la présidence de la Banque mondiale aux Etats-Unis.

Le ministres italien des Finances, Giulio Tremonti , et son homologue française Christine Lagarde écoutant Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg et président de l'Eurogroupe, lors d'une réunion à Bruxelles le 16 mai

Le ministres italien des Finances, Giulio Tremonti , et son homologue française Christine Lagarde écoutant Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg et président de l'Eurogroupe, lors d'une réunion à Bruxelles le 16 mai

Du reste, font remarquer les Européens, le FMI joue un rôle-clé dans la résolution de la crise de la dette en Europe, et son prochain directeur général devra avoir une connaissance intime des réalités européennes. Selon certains médias, la ministre française des Finances, Christine Lagarde, serait une candidate de premier plan. Cette dernière appelé l’Europe à l’union.

Le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan

Le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan

De leur côté, les pays émergeants, comme le Brésil, la Chine et l’Afrique du Sud, estiment que le tour leur revient de diriger le FMI. Ces pays entendent-ils accroître leurs contributions financières au FMI à la hauteur de leur ambition de diriger cette institution ? «Bien sûr qu’ils n’ont pas les moyens, ni les possibilités de répondre aux nécessités ; c’est toujours le spays industrialisés de l’Europe, le Japon, les Etats-Unis qui maintiennent le Fonds monétaire international en vie », a expliqué le professeur André Thomashausen de l’Institut du droit international et comparatif de l’Université d’Afrique du Sud, à Pretoria.

XS
SM
MD
LG