Liens d'accessibilité

Ethiopie-Kenya: le désaccord sur le projet du barrage Gibe III pourrait être résolu


La construction de Gibe III suscite de vives préoccupations au Kenya

La construction de Gibe III suscite de vives préoccupations au Kenya

La vive controverse environnementale suscitée par la construction du barrage Gilgel Gibe III en Ethiopie pourrait être résolue prochainement. Les autorités kenyanes ont soulevé des préoccupations au sujet du barrage en cours de construction le long de la rivière Omo en Ethiopie, qui est la principale source d’eau du lac Turkana au Kenya.
Les populations riveraines du Lac Turkana redoutent de perdre leurs moyens de subsistence

Les populations riveraines du Lac Turkana redoutent de perdre leurs moyens de subsistence


Les efforts de médiation déployés par le Programme Environnemental des Nations Unies (PNUE) semblent aboutir. Un accord entre les deux pays est en cours de négociation et pourrait être signée en novembre, a déclaré Desta Mebratu, directeur régional du PNUE à Nairobi. Ce projet d'accord propose une gestion conjointe de toutes les ressources naturelles du lac Turkana et de son bassin versant qui s'étend en amont en Ethiopie et comprend le site de construction de Gibe III.

La question est de savoir si l'Ethiopie va drainer les eaux en amont pour irriguer de vastes plantations, ce qui suscite de vives craintes au Kenya, pour sur le bien-être du lac Turkana. Plus de 80 % des eaux du lac viennent de la rivière Omo en Ethiopie,et son niveau pourrait baisser de jusqu'à 10 mètres une fois que le barrage sera opérationnel. Le lac Turkana est également un site du patrimoine mondial, où l’on a retrouvé certaines des plus anciennes traces de l'homme. Des dizaines de milliers d’éleveurs et de pêcheurs dépendent du lac pour leur survie.

« Le niveau des eaux du lac Turkana reste notre grande préoccupation », a déclaré Thomas Wildman , directeur pour la Corne de l' Afrique à l’ONG britannique Oxfam. « La grande question est de savoir si l'Ethiopie va libérer toute l'eau du barrage une fois qu'elle aura servi pour l'hydroélectricité, ou si elle va garder toute cette eau », ajoute-t-il.

Le Gibe III est le troisième de trois barrages construits sur la rivière Omo et ses affluents qui se jettent éventuellement dans le lac Turkana à la frontière kenyane. L’Ethiopie évoquait récemment un projet visant à détourner les eaux de l’Omo pour irriguer une vaste plantation de sucre, ce qui a alarmé le gouvernement du président Uhuru Kenyatta.

« Pour la première fois cette année, le président du Kenya a en fait accepté que le barrage a un impact sur le lac Turkana ", a déclaré Akil Angelei, président de l’ONG Les amis du lac Turkana ». D’où les efforts de médiation du PNUE.

Dans le cadre de sa stratégie de développement, l’Ethiopie cherche à devenir une source majeure de sucre. Elle construit 10 nouvelles raffineries et va consacrer 5 millions d’hectares supplémentaires à la culture de canne à sucre.
XS
SM
MD
LG