Liens d'accessibilité

Etats-Unis: un juge texan bloque la réforme de l'immigration


Barack Obama, annonçant sa réforme de l'immigration, bloquée à présent par un juge du Texas (Reuters)

Barack Obama, annonçant sa réforme de l'immigration, bloquée à présent par un juge du Texas (Reuters)

Le juge Andrew Hanen du district de Brownsville a fait droit à la demande de 26 Etats américains s'opposant à la mise en oeuvre du projet lancé par l'administration Obama.

REUTERS - Un tribunal fédéral du Texas a provisoirement bloqué l'application du projet de réforme voulue par Barack Obama visant à régulariser plusieurs millions d'étrangers vivant sans papiers aux Etats-Unis.

Le juge Andrew Hanen du district de Brownsville a fait droit à la demande de 26 Etats américains dont celui du Texas s'opposant à la mise en oeuvre de ce projet lancé par l'administration Obama. Le président américain a présenté en novembre un programme qui prévoit la régularisation par décret et sans l'approbation du Congrès de quelque 4,7 millions d'immigrants clandestins.

Selon le programme, environ 4,4 millions de personnes dont les enfants possèdent la nationalité américaine ou disposent d'un visa de résident permanent pourront rester dans le pays temporairement.

Les 26 Etats, conduits par le Texas et par son gouverneur républicain Greg Abbott, ont engagé des poursuites judiciaires contre l'administration démocrate en affirmant que Barack Obama avait outrepassé les limites de ses pouvoirs constitutionnels. Ils demandaient la prise d'une injonction judiciaire pour empêcher la mise en oeuvre du programme.

"La tentative du président (Obama) de contourner la volonté du peuple américain a été stoppée avec succès aujourd'hui", a commenté le gouverneur Abbott sur son compte Twitter. Les républicains avaient vivement critiqué la décision de Barack Obama dans laquelle ils voyaient une amnistie déguisée pour des personnes entrées illégalement aux Etats-Unis.

Les républicains, majoritaires dans les deux chambres du Congrès, avaient peu apprécié que le président fasse usage de son pouvoir réglementaire et ne prenne pas l'avis des parlementaires sur ce sujet. Cette question de la régularisation des immigrés clandestins vivant sur le sol américain devrait être au centre des débats de la campagne présidentielle de 2016.

Le programme lancé par Barack Obama avait été accueilli avec soulagement par les représentants de plusieurs communautés, en particulier la communauté hispanique dont le soutien s'était révélé décisif lors de la présidentielle de 2012. Quelque 11 millions de personnes vivent actuellement sans papiers aux Etats-Unis.

XS
SM
MD
LG