Liens d'accessibilité

Etats-Unis : suicide d'un pasteur inscrit sur le site de rencontres Ashley Madison


Ashley Madison, des poursuits judiciaires

Ashley Madison, des poursuits judiciaires

Un pasteur protestant de la Nouvelle-Orléans (sud), dont le nom figurait parmi les inscrits au site de rencontres adultères Ashley Madison, victime d'un récent piratage retentissant, s'est suicidé, a rapporté CNN.

John Gibson, 56 ans, qui enseignait également dans un séminaire baptiste, a mis fin à ses jours le 24 août, moins d'une semaine après la publication de millions de données personnelles d'utilisateurs potentiels du site.

Dans un message laissé avant de commettre son geste désespéré, M. Gibson a évoqué sa dépression, le site Ashley Madison et le fait d'avoir eu son nom jeté en pâture sur internet, a relaté à CNN sa veuve, Christi.

"Il a mentionné avoir son nom (sur cette liste) et a confié être vraiment, profondément désolé", a déclaré la femme, en ajoutant que son époux décédé redoutait de perdre son travail.

Le site de rencontres adultères avait été piraté en juillet et Avid Life Media, sa société propriétaire établie à Toronto, avait reconnu une faille de sécurité sur ses serveurs.

Un groupe se faisant appeler "The impact team" avait ensuite publié en août quelque 30 gigaoctets de fichiers contenant des millions de noms, comptes utilisateurs, courriels et adresses ainsi que les historiques de navigation d'Ashley Madison.

La police de Toronto avait estimé que deux suicides, distincts de celui du pasteur Gibson, pourraient être liés au piratage du site.

Le piratage et ces suicides associés ont conduit Avid Life Media à démettre de ses fonctions le patron de sa maison mère.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG