Liens d'accessibilité

États-Unis : moins de protestants, plus d’athées


Aux Etats-Unis, alors que la campagne présidentielle bat son plein, la religion n’est pas au centre du débat. La question est même relayée au second plan. C’est peut-être parce que l’Amérique est de moins en moins religieuse. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude.

Les « nones », c’est-à-dire les Américains qui ne s’identifient à aucune religion, sont en hausse.

Selon le rapport du Pew Research Center sur la religion et la vie publique, ces personnes représentent désormais un adulte sur cinq aux Etats-Unis. Au total, 13 millions d’Américains se déclarent athées ou agnostiques et 33 millions se désignent sans affiliation particulière.

Ce sont surtout les jeunes qui sont concernés. Or cette frange de la population tend à voter plutôt démocrate.

Les États-Unis restent toutefois une nation très religieuse, puisque 68 % des habitants disent croire en Dieu et 21 % affirment prier tous les jours. Pour autant 37 % des personnes interrogées se disent plus « spirituelles » que « religieuses ».

Baisse du nombre de protestants

Autre chiffre significatif, cette étude révèle que la population protestante a baissé en cinq ans.

En 2007, ils étaient encore une majorité aux États-Unis (53 %) alors qu’aujourd’hui, pour la première fois dans l’histoire américaine, ils ne représentent que la moitié des adultes américains soit 48 %.

Ce déclin concerne les protestants blancs issus d’églises traditionnelles comme les Églises évangéliques.
Cette étude, publiée ce mardi, pourrait avoir des implications pour la course à la présidentielle entre le président Obama et son adversaire républicain Mitt Romney

L'étude a révélé que près d'un quart des électeurs inscrits, qui s'identifient comme démocrates ou sympathisants, ne sont pas affiliés à une religion, soit une hausse de 7 points par rapport à 2007.

Parmi les électeurs républicains et sympathisants, ce chiffre est passé de 9 à 11 % depuis 2007
XS
SM
MD
LG