Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le taux de chômage au-dessous des 8 % pour la première fois en quatre ans


La Maison-Blanche estime que la baisse du chômage reflète l'amélioration de l'économie américaine

La Maison-Blanche estime que la baisse du chômage reflète l'amélioration de l'économie américaine

Le taux de chômage est tombé à 7,8 % en septembre. Ainsi, pour la première fois depuis 44 mois, il est inférieur à 8 %. C’est ce que révèle un rapport du département américain du Travail publié vendredi, à un mois de l’élection présidentielle du 6 novembre.

Selon ce rapport, 114.000 emplois ont été créés le mois dernier. Les chiffres pour juillet et août ont été révisés considérablement à la hausse, pour montrer qu’il faut ajouter 86.000 autres emplois aux estimations précédentes.

Le taux de chômage pour août avait été fixé à 8,1 %, et certains économistes avaient prédit un taux encore plus élevé pour septembre. A quoi est due cette baisse du taux ? A une augmentation, le mois dernier, du nombre de travailleurs à temps partiel, selon le département du Travail.

La santé de l’économie américaine, la première du monde, est au centre de la campagne pour la présidentielle du 6 novembre. Le débat télévisé de cette semaine entre le candidat démocrate, le président sortant Barack Obama, et son rival républicain, Mitt Romney a d’ailleurs été en partie consacré aux moyens de renforcer l’embauche, et qui peut mieux le faire que l’autre.

Réagissant au rapport du département du Travail, M. Romney a dit que « ce n’est pas à cela que ressemble un vrai redressement ». Pour sa part, le conseiller économique de la Maison Blanche, Alan Krueger, a affirmé que cette baisse du taux de chômage constitue « une autre preuve de l’amélioration continue de la santé de l’économie américaine ».

Les politologues aiment à rappeler que depuis la Seconde Guerre mondiale, aucun président américain n’a été réélu quand le taux de chômage est supérieur à 7.4 %.
Plus de 12 millions d’Américains sont actuellement sans emplois, et des millions d’autres travaillent à temps partiel ou sont dans la catégorie « sous-emplois ». Mais le gouvernement dit que le nombre des chômeurs a diminué de 465.000 en septembre.

Les Etats-Unis, il faut le dire, ont du mal à se remettre depuis 2008-2009 de la pire récession qu’ils aient connue depuis la Grande Dépression des années 1930. Selon les dernières statistiques gouvernementales, la croissance économique n’a été qu’un faible 1,3 pour cent pendant la période allant d’avril à juin.

La FED maintient depuis longtemps son taux directeur quasi nul. Mais plusieurs tentatives de la banque centrale américaine pour renforcer l’économie (nouveaux rachats de titres adossés à des créances immobilières émises par les organismes de refinancement hypothécaire parapublics, Fannie Mae, Freddie Mac, par exemple) semblent avoir un effet limité sur la relance de l’économie.
XS
SM
MD
LG