Liens d'accessibilité

Etats-Unis : les coupes budgétaires automatiques promulguées


Le président Obama s'adressant à la presse à la Maison-Blanche le 1er mars 2013

Le président Obama s'adressant à la presse à la Maison-Blanche le 1er mars 2013

Le président américain Barack Obama a promulgué la loi instituant des coupes budgétaires automatiques de 85 milliards de dollars, la Maison-Blanche et le Congrès n’étant pas parvenus à un compromis sur d’autres moyens de réduire le déficit budgétaire fédéral.

Il faudra attendre plusieurs semaines avant que l’impact se fasse sentir dans l’ensemble du pays, mais certaines conséquences sont déjà perceptibles.

Le président de la Chambre, le républicain John Boehner

Le président de la Chambre, le républicain John Boehner

Ces réductions budgétaires interviennent parce que les Républicains ont choisi de protéger les intérêts particuliers et les abattement fiscaux des « bien nantis et des bien connectés » au détriment des forces armées et des familles moyennes, a déclaré le président Obama, samedi, dans son intervention radiophonique hebdomadaire.

S’exprimant au nom du Parti républicain, la députée Cathy McMorris Rodgers de l’Etat de Washington a dit que les réductions budgétaires peuvent être opérées « de manière responsable et réfléchie. » Elles pourraient être remplacées par « des coupes budgétaires plus intelligentes », a expliqué Mme Rodgers.

Une vue du siège du Congrès à Washington

Une vue du siège du Congrès à Washington

Certaines agences fédérales américaines ont gelé les recrutements et réduit les budgets de différents projets et programmes pour éviter de devoir placer des fonctionnaires en congés techniques. Certains travailleurs disent se préparer à une possible réduction de salaire.

A mesure que les coupes entrent en vigueur, les familles pauvres et les chômeurs perdront progressivement l’aide publique. Les magasins pourraient connaître une pénurie de produits alimentaires du fait de la réduction du nombre d’inspecteurs sanitaires.

Par ailleurs, des retards dans les transports maritimes et une réduction de la demande de biens importés pourraient négativement affecter les partenaires commerciaux des Etats-Unis.

Les minoritées pourraient être particulièrement touchées

Les minoritées pourraient être particulièrement touchées

Le tout nouveau patron du Pentagone, Chuck Hagel, dit de son côté que l’incertitude budgétaire pourrait nuire à la capacité de l’armée américaine à mener à bien ses missions. L’US Navy (marine de guerre) devra immobiliser des avions, l’armée de l’aire revoir à la baisse et l’armée de terre réduire la formation, a-t-il expliqué.

Vendredi, le président Obama a qualifié l’échec des négociations budgétaires « d’inexcusable, de stupide » et « d’arbitraire. »

La plupart des Démocrates veulent supprimer certains allégements fiscaux en faveurs des riches pour augmenter les recettes. Les Républicains, de leur côté, rejettent toute augmentation d’impôts.
XS
SM
MD
LG