Liens d'accessibilité

Essai nucléaire nord-coréen : Obama avertit de "nouvelles sanctions"


Des missiles de Coree du Nord (KRT via AP)

Des missiles de Coree du Nord (KRT via AP)

Les Etats-Unis vont s'efforcer avec leurs partenaires à l'ONU d'imposer de "nouvelles sanctions" contre la Corée du Nord qui a revendiqué un cinquième essai nucléaire, a averti vendredi le président Barack Obama en dénonçant une "menace sur la paix" mondiale.

"Nous sommes tombés d'accord pour travailler avec le Conseil de sécurité de l'ONU (...) et la communauté internationale pour mettre en place avec force les mesures existantes imposées dans des résolutions précédentes et pour prendre des mesures significatives supplémentaires, notamment de nouvelles sanctions", a mis en garde M. Obama, cité dans un communiqué de la Maison Blanche.

"Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts l'essai nucléaire de la Corée du Nord le 9 septembre", a écrit M. Obama, tout juste rentré d'une tournée en Asie, confirmant la réalité de ce cinquième essai de Pyongyang, le plus puissant jamais réalisé par le régime communiste.

Le président américain, qui a plaidé durant ses deux mandats pour le désarmement et pour un "monde sans armes nucléaires", a dénoncé les "provocations" de la Corée du Nord et "une grave menace sur la sécurité régionale, sur la paix et la stabilité internationale".

"Les Etats-Unis n'acceptent pas et n'accepteront jamais que la Corée du Nord soit (une puissance) nucléaire", a martelé M. Obama.

Depuis son premier essai nucléaire de 2006, Pyongyang a essuyé cinq volées de sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU. Il va se réunir vendredi à 15H00 (19H00 GMT) à la demande des Etats-Unis et du Japon.

Le président américain a souligné que ce dernier test constituait "une violation flagrante des multiples résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU".

Il a également réaffirmé -- comme lors de chaque essai de missiles balistiques par la Corée du Nord -- que les Etats-Unis prendraient les "mesures nécessaires pour défendre (leurs) alliés dans la région", la Corée du Sud et le Japon.

La Corée du Nord a affirmé vendredi avoir réussi à tester une tête nucléaire susceptible d'équiper un missile, un cinquième essai dénoncé par Séoul comme un acte "d'autodestruction" témoignant de "l'inconscience maniaque" du dirigeant Kim Jong-Un.

Ce test, le plus puissant jamais mené par le Nord selon Séoul, ne va pas manquer d'aggraver les tensions sur la péninsule coréenne. Les ambitions nucléaires et balistiques de la Corée du Nord lui ont déjà valu les condamnations de la communauté internationale et de dures sanctions de l'ONU.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG