Liens d'accessibilité

Etats-Unis: Apple, visée par un procès collectif


(AP)

(AP)

Selon les plaignants, une mise à jour d'iTunes en 2006 a rendu la musique achetée sur iTunes compatible uniquement avec l'iPod.

OAKLAND, Californie (Reuters) - Apple devait répondre à partir de ce mardi devant un tribunal californien d'accusations d'abus de monopole dans la musique numérique, le groupe à la pomme risquant jusqu'à un milliard de dollars de dommages et intérêts en cas de défaite.

Le procès en nom collectif (class action), intenté par un groupe d'individus et d'entreprises qui ont acheté des baladeurs numériques iPod entre 2006 et 2009, s'ouvrira devant un tribunal d'Oakland, en Californie.

Selon les plaignants, une mise à jour d'iTunes en 2006 a rendu la musique achetée sur iTunes compatible uniquement avec l'iPod, empêchant le logiciel de fonctionner avec des appareils concurrents.

Les plaignants réclament environ 350 millions de dollars (281,2 millions d'euros) de dommages et intérêts, une somme qui pourrait être automatiquement multipliée par trois en vertu des lois anti-trust.

Apple de son côté affirme que la mise à jour était destinée à améliorer le logiciel et non à bloquer la concurrence.

Plusieurs courriels de Steve Jobs, le défunt fondateur et PDG de la firme de Cupertino, devraient être présentés comme éléments à charge, ainsi que des extraits vidéo.

D'autres cadres dirigeants d'Apple comme le responsable des logiciels Eddy Cue et le directeur du marketing Philip Schiller seront appelés à la barre.

A l'époque, les morceaux de musique vendus en ligne comportaient pour la plupart des DRM, un format de verrouillage des fichiers destiné à empêcher leur copie et leur distribution sur internet. Les DRM rendaient également les différents lecteurs musicaux incompatibles entre eux, à moins d'obtenir une licence de l'éditeur des verrous numériques.

Apple était concurrencé dans la musique numérique par Real Networks, l'éditeur du lecteur RealPlayer, qui possédait son propre DRM, mais la société avait réussi à rendre compatible ses morceaux avec l'iPod, avant qu'une mise à jour d'Apple casse cette interopérabilité.

Les plaignants s'appuient sur cet élément pour soutenir que les utilisateurs de l'iPod ont été découragés par Apple lorsqu'ils envisageaient l'achat d'un autre produit concurrent.

Apple, estime cependant que RealPlayer détenait moins de 3% de parts de marché dans la musique en 2006, rendant "invraisemblable" que la mise à jour d'iTunes ait eu un tel impact sur les décisions d'achat des propriétaires d'iPod.

XS
SM
MD
LG