Liens d'accessibilité

Etat islamiste: Kobané n'est pas encore tombée


Des frappes aériennes visent les djihadistes infiltrés dans Kobané (Reuters)

Des frappes aériennes visent les djihadistes infiltrés dans Kobané (Reuters)

La Turquie affirme être incapable de mener, à elle seule, une opération terrestre contre l'Etat islamique.

Les milices kurdes gardaient jeudi le contrôle de Kobané, selon le Pentagone, résistant toujours aux djihadistes de l’État Islamique (EI) dans cette ville située à la frontière entre la Syrie et la Turquie.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne, a fait savoir que l'EI ne contrôle plus qu'un tiers de Kobané. La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a intensifié les frappes aériennes sur des cibles djihadistes dans, et autour de la ville.

Après le départ de la majorité de la population, partie chercher refuge en Turquie, les combattants kurdes se sont mobilisés pour défendre la ville et ont demandé un soutien international.

La Turquie affirme être incapable de mener, à elle seule, une opération terrestre contre l'EI. Le parlement turc a autorisé une action militaire en Syrie et en Irak, mais les forces turques n'ont pas mené d'actions contre les militants.

Ankara a déclaré jeudi que des discussions sur la contribution de la Turquie dans la lutte contre les djihadistes sont en cours. Les autorités américaines et les dirigeants de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) se réunissent ce jeudi et demain en Turquie.

XS
SM
MD
LG